Menu

L’âge : juste un chiffre

La différence. Un concept aussi encouragé que méprisé. Qui peut faire peur. Déranger.

La différence peut être délibérément choisie. Comme quand l’on décide de porter et d’assumer un vêtement funky. Mais on peut aussi l’adopter sans nécessairement la chercher. L’amour en est un bon exemple. On ne tombe pas amoureux d’un genre ou d’un âge. On tombe amoureux d’une personne, point final. Et même si, en 2017, ce concept semble être compris et accepté par de plus en plus de gens, il y en a encore malheureusement beaucoup (trop !) d’autres pour juger.

Et ça, ça m’irrite. Beaucoup.

Probablement parce que j’ai grandi avec des parents différents. Je suis la somme d’un papa de cinquante ans et d’une maman de vingt-trois ans. Oui, vous avez bien lu. Si vous êtes bons en calcul mental, vous aurez rapidement compris que vingt-sept ans les séparent. Comme Céline et René, mais en moins célèbres. Plusieurs pensaient que leur amour était voué à l’échec. Et pourtant…

Mes parents ont vécu un amour intense et passionné pendant plus de vingt ans. Comparable à celui que ressentent de jeunes tourtereaux, mais de façon permanente. Ils s’aimaient certes, mais ils formaient également une belle équipe. Ils se complétaient et faisaient en sorte que l’autre ne manquait jamais de rien. Ils se traitaient avec respect, comme dans n’importe quel couple. Et dans ma tête de petite fille, jamais je n’ai vraiment remarqué leur différence. Parce que mes parents formaient un couple comparable à tous les autres autour de moi. Ils étaient aussi admirables, sinon plus. Parce qu’ils ont su s’aimer en dépit de tous les commentaires méchants et méprisants. Il faut vraiment être fait fort, quand on y pense.

Aujourd’hui, je me trouve à mon tour amoureuse d’un garçon plus jeune que moi. Rien à voir avec la différence d’âge de mes parents, mais tout de même. C’était une idée qui me faisait très peur à la base. La peur de n’avoir rien en commun, de ne pas être rendus au même point psychologiquement… mais j’ai vite compris que quand la chimie a à opérer, elle opère, peu importe l’âge. Et ce n’est pas parce que l’un est plus jeune que l’autre que la relation ne peut pas être sérieuse et solide. On a nos hauts et nos bas, comme n’importe quel autre couple. Mais l’important, c’est de travailler en équipe pour que ça fonctionne.

La morale de l’histoire ? L’âge, c’est juste un chiffre. C’est ce qu’on a dans la tête qui compte réellement.

Source 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre