Menu

Si tu pars ce soir

Si tu pars ce soir et que c’est la dernière soirée de notre vie, parle-moi de demain. Dis-moi qu’on continuera longtemps d’être heureux, que le bonheur est avec nous pour rester. Fais-moi danser une dernière fois, laisse-moi t’aimer une dernière fois ; dis-moi que tu m’aimes, que je suis tout ce dont tu as toujours rêvé.

Si tu pars ce soir et que c’est la dernière soirée de notre vie, apporte du fort et sors tes coupes de cristal. On trinque une dernière fois à notre amour. On se saoule à notre amour. On laisse la date d’expiration nous intoxiquer, nous empoisonner. On la laisse nous tuer.

Si tu pars ce soir et que c’est la dernière soirée de notre vie, je n’veux pas que tu m’avertisses, je n’veux pas d’aurevoir – je n’veux rien savoir. Laisse-moi dormir au matin et laisse-moi un dernier « Je t’aime » sur un bout de papier. Laisse-moi le découvrir avec un mot à côté des coupes – casses-en dont une pour moi, pour me montrer qu’on s’est abandonné, qu’on s’est laissé tomber sur un plancher froid et impardonnable, sans même s’en rendre compte.

Si tu pars ce soir et que c’est la dernière soirée de notre vie, prends des photos avec moi. Raconte-moi tes histoires : celles qui me font rires, celles qui me font pleurer, celles qui te rendent humain, celles qui te rendent surhumain. Parle-moi de la vie, sors-moi tes grandes théories à dormir debout, que j’te regarde dans les yeux en te disant que j’trippe sur toi.

Si tu pars ce soir et que c’est la dernière soirée de notre vie, fais comme si c’était la première fois. Fais-moi tomber en amour avec toi. Rappelle-moi combien je t’aime, combien je suis heureuse de t’avoir dans ma vie, combien, parmi 1000, c’est toi que je choisirais. Rappelle-moi pourquoi, pourquoi je t’aime autant, pourquoi mes rires sont plus vrais à tes côtés, pourquoi je pourrais vivre comme ce soir à chaque soir de ma vie.

Si tu pars ce soir et que c’est la dernière soirée de notre vie, continue à me mentir. Ne dis surtout pas quelque chose qui pourrait gâcher la beauté de ce moment. Laisse-moi être heureuse jusqu’au bout – jusqu’au bout de notre corde, jusqu’au bout de notre amour.

Si tu pars ce soir et que c’est la dernière soirée de notre vie, j’veux que tu m’brûles, j’veux qu’tu m’exploses le chest, j’veux qu’tu me martèles le crâne de ton amour.

Si tu pars ce soir et que c’est la dernière soirée de notre vie, si tu n’as pas le courage de me tuer de tes mains,  j’veux qu’tu me fasses sentir aimée comme jamais – même si c’est un mensonge, même si demain sera pire.

Ah! Pis, s’il-te-plaît, fais-moi livrer des roses – pour l’amour ; pour le deuil.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de