Menu

Adieu mes amis

Mettre fin à une relation n’a rien de rose. Ni rien de facile. Ni rien de plaisant, et ce, pour personne.

Mettre fin à une relation, ça fait mal pour plusieurs raisons, mais pour moi, la principale raison, c’est que c’est comme un bout d’histoire qui se termine. Une partie de ma vie qui s’achève et qui part, soit très tranquillement, de sorte que je le sente bien comme il faut ou, au contraire, très rapidement, – un peu comme un pansement qu’on doit arracher – ce qui fait que sur le coup je ne vois rien aller, mais après, je constate que quelque chose manque.

On perd tous quelque chose lorsqu’on met fin à une relation. Parfois pour le mieux, bien sûr.

Non, je ne parle pas de la fin d’une relation amoureuse qui est, certes, très douloureuse. Je parle de rupture amicale, qui peut être tout aussi amère.

Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de constater qu’une amitié ne te convenait plus? Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de trouver qu’une personne dont tu as été tellement proche ne te correspond plus du tout? Ou t’est-il déjà arrivé de ne pas te sentir toi-même en compagnie de ces personnes avec qui tu avais l’habitude de tout faire?

Moi, oui. J’ai récemment – ok, pas juste récemment, mais depuis quelques temps – senti qu’un clivage se créait entre moi et certains de mes vieux amis. On n’est plus d’accord sur beaucoup de choses, on n’a plus les mêmes goûts, nos valeurs commencent à diverger, etc. Je respecte vraiment qui ils sont devenus, mais quelque part, on s’est perdus en chemin. J’ai tourné à droite et eux à gauche, peut-être?

Je pense aussi que chaque personne change et évolue, indépendamment des gens qui l’entourent, car cette personne vit des choses que ses proches ne vivent pas nécessairement. Et ça peut la transformer, ou encore, elle doit faire des changements pour son bien.

Et à un moment donné, les gens ne se rejoignent plus. Ou ils se rejoignent moins. Et c’est correct. C’est normal. Tout le monde change.

Et le changement, c’est beau. N’empêche pas quelqu’un de changer par peur de le perdre. Cette personne grandit grâce au changement. Elle évolue.

Et même si c’est très triste de perdre quelqu’un à qui tu tiens (parce que oui, même si on change, on aime encore nos amis), dis-toi que tu ne serais pas la personne que tu es aujourd’hui si ce n’était pas d’elle. Et, inversement, tu as eu un impact sur elle aussi.

Lâche prise et tu grandiras encore. Promis.

Source de la couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de