Menu

Ma seule rivale : moi-même

À l’heure de la performance à outrance, de la comparaison, de l’œil furtif sur la feuille du voisin.

À l’heure du battement de cœur, la tête rivée sur la première place.

Aux batailles inutiles et blessantes, aux jambettes pour avancer plus vite. Aux coups de coudes pour gagner.

Ma seule rivale est moi-même. La seule fierté à gagner est la mienne.
La seule bataille reste entre mon cœur et ma tête.

Je ne serai jamais la meilleure personne, et je courrai toujours vers ma propre perfection, en sachant que je courrai jusqu’à ma mort.

Je voudrai toujours connaître mes propres limites, sans que personne ne me les impose sans mon consentement.

Je voudrai me dépasser à chaque fois, me rendre un peu plus loin, et un peu plus forte.
Pour que le regard que je me porte dans le miroir me rendre fière et digne.
Et que les regards autour de moi ne m’en empêchent jamais.

Je ferai ce que je crois être le meilleur de moi, et je me combattrai toujours.
C’est la seule compétition qui soit saine. En oubliant l’autour et en se concentrant vers l’intérieur.
Je gagnerai mes propres batailles, je travaillerai pour moi-même avec acharnement.
J’apprendrai toujours plus à chaque défaite pour qu’à la prochaine j’apprenne encore.

Je serai capable de fixer mes yeux, sans peur, sans amertume.
Je pourrai sonder mon âme sans fuir.

Je me combattrai, franchissant ce qui m’effraie, ce qui me rebute de moi-même, affrontant mes erreurs et mes combats perdus.

Et je gagnerai.

La place convoitée de tous, celle plus haute que tout le monde. Celle qui me fera voir l’horizon et toutes ses promesses.

L’amour de nous-même, la fierté du travail accompli.

Sans avoir combattu d’autre corps, gagner la fierté de soi-même, se sentir meilleur.
Se perdre, se retrouver.
Sans jamais lâcher.
Toujours être en compétition avec qui nous sommes, et qui nous serons.
Pour qui nous sommes et pour qui nous serons.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de