Menu

Trois trucs pour dire adieu aux fameux « drunk texts »

Parfois (trop souvent), quand l’alcool coule à flots, nos appareils électroniques peuvent s’avérer très dangereux. Lorsqu’on est en état d’ébriété plus ou moins avancé, l’envie d’être soudainement plus honnête que nature embarque. Jusqu’à maintenant, je ne t’apprends rien.

Je suis probablement la première chez qui le goût de drunk adder quelqu’un, ou même d’envoyer une panoplie de messages textes ou snapchats — t’sais le beau musicien de l’autre soir — apparaît après quelques consommations. Dans ces moments-là, j’ai une soudaine rage d’être la fille la plus sociable du monde et ce n’est pas toujours joli. Alors ce petit texte est une forme d’apprentissage pour moi aussi. Parce que je suis un peu tannée de me réveiller le matin en me disant : « FU*K! OH MY GOD, JE ME CACHE POUR LE RESTANT DE MA VIE DANS UNE GROTTE, BYE ».

Ce n’est pas la solution, mais alors vraiment pas.

Donc, j’ai dressé une liste de mes trois incontournables si tu ne veux plus envoyer de drunk texts ou le fameux : « pensais-tu sortir ce soir? Ma coloc’ n’est pas iciiiiiiiiiii 😉 😉 ». En plus, il y a une liste de faits vécus que tu ne veux pas manquer!

Truc numéro 1 : Le mode avion = ton meilleur pote

Je sais que c’est une solution radicale, mais commençons en force! Petite mise en situation : t’sais le beau gars que tu trouves vraiment cute, celui qu’à chaque fois que tu le vois, tu trouves que ses cheveux ont « dont ben » l’air awesome, mais que tu ne sais pas comment faire pour qu’il te remarque. Aurais-tu envie de lui envoyer un message, disant qu’il a un aussi beau pelage que ton golden qui s’appelle Princesse ? Je ne penserais pas. En mode avion, ton message NE VA PAS S’ENVOYER! Ce n’est pas la peine d’essayer, oublie le plan. Garde en tête que vivre ta vie dans une grotte n’est pas une option. C’est non. Alors, fais du mode avion ton meilleur ami lors de tes sorties arrosées.

Truc numéro 2 : Confie ton précieux!

Tu sens que l’envie d’être terriblement sociale commence à monter? Donne ton téléphone à ta meilleure amie. Le genre de personne de confiance qui n’ira PAS le « garocher » au bout de ses bras. Ici, la tactique est d’éloigner le problème en gardant tout de même contact avec le monde extérieur.

Truc numéro 3 : « Oublie » ton téléphone chez toi!

J’ai vraiment besoin de m’expliquer ?

Ici, à La Fabrique Crépue, on t’aime tellement qu’on te partage NOS expériences de drunk texting (anonymement bien entedu, ha ha), question de pimenter un peu ce texte et de te montrer que tu n’es pas seul! Ça va comme suit :

« Texter un gars que j’aime bien (genre vraiment) : « Pourquoi t’es en couple? » / « T’es tellement bit*h » / « La vie est injuste ».
Mentionnons qu’ici, les fautes sont corrigées. Les gars en couple, c’est NON.

« Criss que Val est habillée en « guidoune », tu vas rire. »
Le texto a été envoyé à LA Val en question plutôt qu’à l’amie à qui il était destiné. Hey, j’avais 17 ans, j’suis plus une judgemental bitch depuis.

« J’ai drunk text mon ex, la soirée même où il m’a laissée et où il m’a croisée dans un bar en train de « frencher » tout le monde. Je lui ai dit :
« J’veux juste que tu saches que je dors avec personne ce soir parce que je suis une fille respectable »!

« C’est pas embarrassant; mais quand j’suis saoule, je texte toujours mon chum pour lui dire que j’ai vraiment le goût de le « frencher ». Qu’il soit absent à la place où j’suis… ou pas! Après, il rit de moi le lendemain en me disant qu’il veut juste « frencher » toute la journée.

Mais quelqu’un de la team avait LE message que, dans le fond, on devrait tous envoyer, parce que c’est VRAIMENT ce qu’on veut dire (#goals) :

« Salut…! J’sais pas trop pourquoi j’te texte, parce que j’essaye vraiment fort de pas le faire. J’veux pas t’embêter, te taper sur les nerfs, obstruer ton étude ou que tu penses que j’suis un peu fou/anxieux/insécure/intense/maladroit. Mais, au fond, j’le suis réellement, fait que je vois pas pourquoi j’essayerais de le cacher.
T’sais, j’peux même plus mentir à ce point parce que si jamais t’as réellement envie qu’on se revoie, bah tu vas y être confronté. Et je m’en excuse, parce que je sais à quel point c’est irritant
(Juste ce message-ci, j’me trouve tellement con de l’écrire, mais ça feel pas trop ces jours-ci pis je remets tout en question pis j’ai juste besoin d’être honnête / de dire ce que j’ai sur le coeur).
Pis quand j’dis que j’suis la pire personne, ben oui c’est de l’autodérision, mais en même temps pas tant que ça, parce que je sais à quel point je peux être désagréable, insistant, anxieux, en manque de confiance (envers moi-même ou envers les autres), insécure et tout ce que tu veux.
Mais j’sais pas, avec toi, j’ai juste eu une super bonne impression, c’était différent. J’étais tanné de me faire traiter comme de la bouffe pour chiens par les gars, pis toi, c’est différent, j’me sens tellement plus comme une personne.
Genre j’veux finalement croire que y’a une personne avec qui je peux être « moi » à 100 %… laisser tomber mes murs, mes défenses pis juste pas avoir autant peur que tout explose.
Je sais pas du tout comment ça va évoluer ou se développer, mais j’veux pas qu’on en reste là.
Pis t’es tellement parfait, d’une manière, j’veux pas gâcher ça, mais c’est crissement tough sur le moral à la longue…
T’es pas obligé de répondre si tu ne veux pas ou si tu ne sais pas, ça me dérangerait pas du tout. »

Sur ce, oublions les malaises : les drunk texts, ça arrive à tout le monde.

Toi, c’est quoi le pire texto que t’as envoyé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de