Menu

Gérer ton anxiété

À toi qui est sûrement un « vous » incluant le « nous » qui vis de l’anxiété une fois par année ou encore à longueur d’année, dit-toi que c’est vraiment tout simple, malgré que ça n’en a pas l’air, de vaincre les gorges coincées, le manque ou le trop-plein d’air mal géré, l’insomnie et la perte ou le gain d’appétit. L’anxiété c’est comme si on se faisait faucher les jambes et que tout autour s’écroulait autour de nous. La seule chose qui s’écroule réellement c’est notre vision des choses. Trop bonne nouvelle, on peut se remettre sur pieds. Voici 5 conseils qui fonctionnent pour moi et qui pourraient aussi fonctionner pour vous!

  1. Prendre de grandes respirations par le nez et uniquement par le nez. C’est très cliché, mais ça fonctionne. Ça permet de régulariser la quantité d’air exacte que le corps a besoin. En ce sens, ça réduit considérablement les risques d’hyperventilation. D’autant plus ça favorise la détente et ça recentre le rythme respiratoire, donc le rythme de vie. N’oublie pas que c’est la seule chose dont tu as réellement besoin pour ta survie. Rien n’importe réellement sauf l’oxygène.
  1. Focaliser sur ses pieds. J’ai longtemps perçu l’anxiété comme une déconnexion entière de la réalité. C’est un peu comme si on te découpait la tête et que tu perdais complètement le contrôle sur ton équilibre émotionnel. En se concentrant uniquement sur tes deux pieds et sur la sensation qu’ils ont en touchant le sol, ça permet de te concentrer sur ce qui importe vraiment en fait. Tout ce qui importe réellement c’est d’être là, pleinement et entièrement dans le moment présent.

2.1 Autrement, tu peux focaliser sur autre chose. L’important c’est de détourner l’attention de sur ce qui te fait vivre des angoisses vers quelque chose de réel et de sain.

  1. S’en tenir aux faits irréfutables. L’anxiété est facile à faire prendre en feu et plus on la nourrit, plus elle devient incontrôlable. En se concentrant uniquement sur les faits actuels et non sur les faits potentiels, on demeure dans la pure réalité et non dans des scénarios infondés qui non ni queue ni tête ni sens.
  1. Bouger et encore une fois, se concentrer sur les sensations que le corps reçoit. Ça peut aussi être une autre activité agréable au choix, le principe est de changer d’orientation dans ce à quoi on investit notre énergie. Écoute de la musique ou un film, mange quelque chose et plonge dans la pleine conscience. Ça va te sortir de ta noyade.
  1. Mettre la situation au pire. Ça peut sembler un peu paradoxal puisque l’anxiété consiste à rendre la réalité pire qu’elle ne l’est réellement et c’est ce qui rend la chose insupportable. Vaincre le feu par le feu. Si on met la situation au pire qu’elle puisse être, on se rend compte que ce n’est tout de même pas si grave que ça. Dans tous les cas, on en sort vivant et c’est tout ce qui compte réellement.

Ce serait utopique de croire aux recettes magiques pour se guérir. La seule chose qui puisse réellement fonctionner c’est le travail et le recul sur la situation, peu importe l’ampleur qu’elle a. Que ce soit dans n’importe quel versant de notre vie, je crois sincèrement que nous possédons tous et toutes la capacité d’endormir ou de réveiller une blessure. Il suffit simplement de l’étudier puis de trouver le traitement approprié pour la guérir.

*Évidemment, nous recommandons à toutes les personnes ayant un trouble d’anxiété de consulter un professionnel de la santé au besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de