Menu

Punk rock à l’honneur au parc Jean-Drapeau

C’est vendredi qu’avait lieu la première édition du festival ’77 Montréal, et tout ce qu’on peut dire est qu’on espère que ce ne sera pas la dernière! En plus de la folle programmation composée de 13 groupes de musique punk rock, une journée chaude et ensoleillée attendait les festivaliers réunis au parc Jean-Drapeau.

L’impact de l’organisation d’Evenko étant bien senti, la proportion entre l’espace et le nombre de personnes était juste à point. On pouvait respirer, se déplacer aisément et bien voir les scènes d’à peu près partout.

L’ambiance était festive et somme toute très familiale; tables de pique-nique, spots d’ombre, zone pour enfants, jeunes qui trippaient autant que leurs parents, etc. C’est toujours beau à voir!

Sometimes your favourite pics from a show end up being of the fans.

Une publication partagée par Marissa Dubrofsky (@marissadubphoto) le

Un gros thumbs up à la propreté du site. Il y avait plusieurs poubelles et boîtes de recyclage, alors aucunement place au potentiel réflexe de se laisser traîner, et sinon, la logistique de ramassage était rodée au quart de tour. Même dans le coin des toilettes, qui d’emblée m’apparaissent trop peu nombreuses mais pour lesquelles je n’ai pas attendu plus de 3 minutes, c’était super propre.

L’accessibilité aux camions de cuisine de rue est le gros point qui m’a laissée sur mon appétit (expression judicieusement choisie, oui). J’ai vu celui du Kitchen 73, du Mi Corazon et de Gaufrabec, mais juste de loin, car les files d’attente étaient réellement interminables et pas très bien délimitées.

Côté musique, la première performance était à 12 h 30, par Pale Lips. Le coup d’envoi a alors été sonné, mais c’est vraiment en fin d’après-midi, à partir de la prestation de Madball suivie de celle de The Bouncing Souls, que le ton a été donné au reste de la soirée. Le crépuscule a été accueilli au son de Dropkick Murphys, qui nous a offert un show enflammé d’une heure bien remplie se concluant par un gros party sur la scène. Puis, les membres de Rancid ont enchaîné leurs plus grands classiques, parcourus de quelques titres plus récents, au bonheur de tous.

@rancid has hit @77montreal 👊💀 #77montreal #frombostontoberkeleytour #rancid

Une publication partagée par 77 Montréal (@77montreal) le

Le rappel annoncé prévoyait une performance commune de ces deux têtes d’affiche, et je pense que ça en a épaté plus d’un! Les onze gars semblaient avoir du gros fun, eux qui viennent d’entamer leur tournée ensemble, et nous ont surpris avec quelques reprises, dont une de la célèbre Folsom Prison Blues de Johnny Cash. Que du wow pour conclure l’événement!

En gros, on peut dire que la première édition de ’77 Montreal, festival qui souhaite célébrer le mouvement punk rock, a été un succès. On se revoit en 2018!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de