Menu

Songes sur l’honnêteté, la malhonnêteté et les mensonges

Il me semble que peu importent les plats dans lesquels on se met les pieds, on essaie toujours d’être le plus vertueux possible. Je ne connais personne qui, de plein gré, cherche à faire du mal autour de lui. (Si tel est ton cas, alors je suis sincèrement navrée pour toi.)

Malgré tout, on parvient tous, de temps en temps, à blesser les autres et plus précisément ceux que l’on aime. Le plus souvent, c’est en raison de problèmes de communication, mais je ne vous apprends rien en vous disant cela. La malhonnêteté est un problème de communication assez récurrent. C’est un problème sournois et discret qui se cache derrière nous bien plus souvent qu’on ne serait porté à le croire.

Le mensonge est la première chose à laquelle on associe la malhonnêteté. Que ce soit pour se protéger ou pour protéger quelqu’un d’autre, on invente, en partie ou en entier, une nouvelle version des faits, on dit oui plutôt que non, on met la faute sur quelqu’un d’autre. Mais la malhonnêteté, c’est bien plus que de ne pas dire la vérité. C’est plus qu’un mensonge.

La malhonnêteté, c’est aussi le manque de transparence. C’est de rester en surface lorsqu’il faut aller en profondeur. C’est d’éviter un sujet, de ne pas avouer le motif de nos actions. Le manque de transparence, c’est de cacher ses intentions. C’est quand, ados, on dit à nos parents: « J’étais avec un.e ami.e » plutôt que : « J’étais avec mon nouvel amoureux/mon prétendant. » C’est de dire que Tinder, c’est vraiment de la merde et qu’il n’y a que des idiots sur ce site, sans préciser que tu le sais parce que toi-même, tu as essayé.

La malhonnêteté, ce n’est pas seulement envers les autres. Au contraire, c’est beaucoup plus envers soi, parce que derrière chaque mensonge, il y a une part de nous qui préfèrerait que ce soit la vérité. La malhonnêteté, c’est d’être incapable de s’assumer en tant qu’humain qui peut faire des erreurs. Aussi cliché que ça puisse être, quand l’on ment à quelqu’un, c’est à soi-même que l’on se ment. Être honnête envers soi-même, c’est se laisser faire des erreurs, c’est de dire ce que l’on ressent en toute vérité, même si c’est blessant, c’est de ne pas accumuler les ressentiments en dedans de soi et de faire en sorte que chacune des personnes impliquées puissent s’expliquer librement.

L’honnêteté, c’est un travail sur soi à long terme.

Crédit : Camille Le Saulnier

2 thoughts on “Songes sur l’honnêteté, la malhonnêteté et les mensonges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre