Menu

La fois où j’ai réussi à payer ma carte de crédit

Je devais avoir 17 ou 18 ans quand j’ai eu ma première carte de crédit, la seule d’ailleurs. J’avais une petite limite de crédit de 500$ et j’étais vraiment contente! J’allais enfin pouvoir acheter ma robe préférée chez Parasuco sans avoir besoin de demander des sous à ma mère. Je me souviens encore d’avoir apposé ma signature au bas d’un contrat interminable, sans vraiment avoir lu et surtout, sans vraiment avoir compris les engagements qui venaient avec cette carte argentée. La seule chose à laquelle je pensais, c’était acheter des choses.

Au début, ça allait quand même bien parce que j’habitais encore chez mes parents, alors je vivais de paye en paye et je réussissais à payer la totalité de ma carte tous les mois. Comme on dit, je gérais la situation. Je gérais, jusqu’à ce que je remarque, sur AccèsD, que je pouvais demander une augmentation de ma limite de crédit… ipelai.

Si je me souviens bien, je crois que j’ai augmenté ma limite à 1000$. Ensuite, 2000$ (toujours pour acheter des choses pas vraiment utiles). Ça allait bien, mes affaires, comme on dit. Y’avait rien de trop cher, rien que je ne puisse pas me permettre. Le problème, c’est que je vivais avec de l’argent que je n’avais pas et que j’allais devoir rembourser un jour ou l’autre. Mais, jamais tout de suite, surtout quand tu n’habites plus chez tes parents et que tu as tout à payer, sauf ta carte de crédit. En plus, pour mal faire, je recevais même par la poste des offres pour augmenter mon crédit. Erreur! Avec le temps, ma limite de carte de crédit avait atteint 5000$ et il y avait toujours entre 4500 et 4800$ dessus. 4000$ de vêtements, de restaurants, de voyages, bref, d’affaires dont je n’avais pas vraiment besoin. Ouf, quand j’y repense, j’ai chaud et je ne me sens pas bien. À toutes les fois où je recevais de l’argent, je devais absolument en mettre un peu sur ma dette, mais t’sais, 4500$, c’est long à payer. Et ça, c’est sans compter tous les intérêts de FOU qu’on ne voit jamais vraiment… C’est grave à quel point on ne les voit nulle part!

Une carte de crédit n’a rien à voir avec une dette d’études ou une hypothèque, par exemple. Ce n’est pas un investissement ni quelque chose qui « vaut la peine ». C’est juste de l’argent qu’on n’a pas et qu’on va devoir rembourser avec beaucoup d’intérêts si le montant n’est pas payé en totalité en 30 jours. Thumbs up à ceux et celles qui gèrent leur carte de crédit comme il faut!

Je me souviens encore de la journée où j’ai décidé que c’était assez. Je n’étais littéralement plus capable de vivre comme ça, de paye en paye. Comment j’y suis arrivée? En n’utilisant plus du tout ma carte de crédit et en me privant pendant plusieurs mois. C’était la seule façon d’y arriver. Puis, toutes les fois où je mettais de l’argent dessus, je faisais diminuer le montant de ma limite de crédit… jusqu’au jour où j’ai vu s’afficher 0$ comme solde. J’ai presque eu un orgasme, sans joke. Quel soulagement incroyable. On dirait que j’ai perdu 50 livres d’un seul coup!

Je pense qu’on sous-estime vraiment l’endettement et l’utilisation des cartes de crédit et que c’est un sujet un peu tabou, mais qui doit absolument être abordé.

À toi qui essayes de payer ta carte de crédit, lâche pas, tu peux y arriver!

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de