Menu

Le savoir-vivre au parc à chiens

On va se le dire, fréquenter les parcs à chiens, ça peut être stressant tant pour le maître que pour le partenaire canin. Y’a des séances plus agréables que d’autres ; certaines te font perdre totalement foi en l’humanité, d’autres te font bien rigoler… Parfois, j’ai même rebroussé chemin avant d’y entrer, notamment quand les amis sont trop nombreux. Aussi, disons que ce n’est pas toujours propre-propre. Une fois, mes deux chiens sont revenus avec une belle grosse conjonctivite dans les deux yeux. Pourquoi est-ce que je m’entête encore à y aller de temps à autre après avoir épongé tout ce pus? Bonne question.

Si chaque chien a des traits caractériels de base, une grande partie de ce qu’il est, c’est le reflet de son maître. Et cette réalité se manifeste de manière assez frappante au parc à chiens. Ceci dit, lorsqu’on vit en ville, fréquenter ces endroits est une solution facile pour faire bouger son compagnon sans que celui-ci soit en laisse. Afin que l’expérience soit positive, j’ai dressé un portrait des comportements HUMAINS à proscrire afin que tous vivent un moment agréable.

  • Faire de la discrimination de race

Passer un ou des commentaires péjoratifs basés sur la race d’un des chiens dans le parc, c’est non. Si tu n’es pas là pour prôner le « vivre ensemble », viens juste pas. D’ailleurs, avec toute la propagande médiatique concernant les races dites dangereuses, s’il y a bien une place qui peut servir de sanctuaire pour les races visées et leurs maîtres, c’est bien le parc canin où les pitous peuvent gambader à leur guise et sans jugement. Ce qui est drôle, c’est que ceux qui ont des tendances discriminatoires sont aussi ceux qui semblent au fait des plus récentes avancées scientifiques en matière de comportement canin… #not. Je t’en prie, cesse de nous polluer avec ton « savoir ».

  • Forcer son chien à socialiser

Obliger son chien à socialiser, l’inciter au jeu alors que ça ne lui tente clairement pas, ce n’est pas être à l’écoute de ses besoins. Tout comme les enfants dans une cour d’école, certains sont plus introvertis, extravertis, hyperactifs, anxieux… c’est à toi de connaître ton animal et surtout de respecter ses limites. Ma chienne de 5 ans se couche toujours dans un coin à l’ombre, près des humains et préfère observer que jouer. De l’écume se forme autour de sa gueule parce qu’elle est anxieuse… pas parce qu’elle a la rage (oui, une dame m’a déjà questionnée à ce sujet…). Parfois, elle se fait un ami de confiance et arrête de baver. Il ne faut juste pas forcer les choses!

  • Garder son chien en laisse et/ou dans ses bras

Le parc à chiens, c’est un endroit clos et sécuritaire pour lâcher ton chien lousse. Le garder en laisse parce que TOI, tu es stressé, c’est créer un sentiment de claustrophobie à ton chien qui se fait sentir dans tous les sens sans aucune liberté de mouvement. Tu ne lui rends vraiment pas service. Si ton chien pèse 3 livres et que tu as peur qu’il se fasse dévorer, sache que c’est mieux pour lui et toi de rester chez vous que de le tenir dans tes bras dans un parc plein de chiens qui n’ont qu’en tête d’explorer et de jouer. Le surprotéger ne fera que renforcir sa peur, et de facto, ses tendances agressives avec les autres.

  • Ne pas surveiller son chien

Aller au parc à chiens, c’est un moment que tu choisis de dédier à ton compagnon. Si tu es venu faire ton social, je crois qu’il existe des endroits plus appropriés pour déballer ta vie, genre le bingo ou le bar. En revanche, avoir le nez dans son cellulaire tandis que son chien agace ou « zigne » sans relâche d’autres chiens qui veulent clairement être laissés tranquilles, ce n’est pas winner. C’est à toi d’être ferme avec ton quadrupède quand celui-ci ne respecte pas la bulle des autres… C’est ça où tu laisses le chien « à boute » le dire à sa façon, soit avec ses crocs. On sait tous que ça va mal finir. Des fois, nos chiens nous font honte. Il est d’autant plus important de démontrer aux autres utilisateurs du parc que oui, ton chien est particulier et intense, mais qu’il est surveillé et bien encadré. Je suis la première à vivre des situations gênantes avec mon corgi de 9 mois qui joue à la police dans l’enclos en ne se mêlant aucunement de ses affaires!

  • Sortir les jouets ou les biscuits

Sortir un jouet ou des gâteries, c’est la meilleure manière de mettre le feu aux poudres et d’activer l’ambiance compétitive indésirable dans le parc. Si tu veux observer la fascinante et troublante hiérarchie d’une meute, va observer les loups en nature.

  • Ne pas ramasser ta marde

La marde de ton chien, c’est comme si c’était la tienne et tu en es responsable. #enoughsaid

Au plaisir de se croiser au parc à chiens et d’observer les rigolotes interactions de nos amis canins en toute quiétude! 🙂

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre