Menu

Madrid et Ibiza : « The Power Couple »

S’évader, se vider l’esprit à grands coups de soleil. Sentir l’odeur salée de la mer sur notre peau. S’égarer dans les rues du passé et vibrer au rythme de son présent. Madrid et Ibiza : la combinaison gagnante de l’Espagne.

© Marilyne Gilbert

Samedi, 5 août
Activités : Mercado de San Anton, Terrasse de Casa Suecia, plaza del Dos de mayo

À la sortie de l’avion, je rejoins mes amis. Pas de temps à perdre, il y a tant à voir. Premier arrêt : tapas y cañas. On se dirige vers le Mercado de San Anton. Au second étage, on trouve une grande sélection de tapas qui font palpiter le palais. On déguste les saveurs du pays dans une ambiance « bon vivant ». Par la suite, on s’égare dans les rues qui, normalement bondées, sont pratiquement désertes. C’est les vacances et tout le monde est à la plage. Le Metropolis et l’hôtel de ville impressionnent toujours par leur massive beauté. Pour l’ultime vision de la ville, on monte sur le toit du NH Hotel Casa Suecia. Dans le confort des fauteuils moelleux et le réconfort des rafraichissants glaçons de nos gins’n’tonic, on observe les toits de Madrid. On respire l’air chaud comme un remède à nos maux. En soirée, on se dirige vers les terrasses de la Plaza del Dos de Mayo, le coin de la jeunesse espagnole.

Dimanche, 6 août
Activités : Brunch au Federal Café, Gran via et ses artères, terrasse d’El Viajero

Le dimanche commence comme tout dimanche devrait commencer : par un délicieux brunch. On a l’endroit parfait. Le Federal café nous offre de quoi rassasier nos corps affamés. Les œufs pochés, les tomates séchées et les oignons caramélisés déposés sur mon toast réinventent le brunch typique de beans et de bacon. J’adore. On digère le tout en se promenant sur la Gran via, l’artère principale de Madrid qui déborde de boutiques, de restaurants et de vie. On marche toujours plus loin jusqu’à ce qu’on atterrisse dans le quartier La Latina. On monte les trois étages d’El Viajero, un magnifique restaurant d’ambiance joviale. Le troisième étage est à ciel ouvert, mais il est partiellement couvert en raison du percutant soleil. On partage une bouteille de vin blanc en appréciant la brume rafraichissante provenant des ventilateurs disposés partout sur la terrasse.

© Marilyne Gilbert

Lundi, 7 août
Activités : Museo del Prado, Parc Retiro

Notre journée commence par la visite du musée du Prado. Un nombre incontestable de peintures européennes sont disposées sur les murs du gigantesque bâtiment. Les œuvres de Goya, de Vélasquez et de Bosh m’impressionnent bien que je ne sois pas une amatrice d’art accomplie. Une fois la visite terminée, on se dirige vers le parc Retiro où on peut observer l’immense structure ovale, montée de multiples statues, qui surplombe le lac devant elle. Au bout du parc, à droite, on retrouve les quartiers du roi où une dizaine de paons se promènent autour de nous. On termine la soirée sur une de terrasse bondée de La Latina; il est difficile de se trouver une place, mais on a réussi. Les immeubles colorés sont accentués par les rayons de soleil s’affaissant à leurs surfaces.

© Marilyne Gilbert

Mardi, 8 août
Activités : Musée Thyssen-Bornemisza, Yakitoro, Place royal

On commence à nouveau notre journée par l’art de la peinture. L’idée originale était d’aller au musée Reina Sofia, mais il est fermé le mardi. Deuxième choix, mais non moins intéressant, le musée Thyssen-Bornemisza. Les collections très variées de ce musée m’ont gardée captivée tout au long de ma visite. Personnellement, je le préfère au Prado. Pour le souper, on change de culture et on se retrouve au Yakitoro, un restaurant japonais à l’influence espagnole d’un célèbre chef espagnol, le chef Chicote. On termine la soirée par la visite des quartiers de l’opéra et du Palais royal. Avec les lumières exposant les façades argentées de leur structure, il est vraiment possible d’apprécier leur immensité et leurs détails à toute heure de la journée.

© Elisa Cuevas Pomar

Mercredi, 9 août
Activités : Coucher de soleil sur la côte de San Antonio

J’arrive tard en après-midi à Ibiza. J’ai seulement le temps d’apprécier les quelques rayons de soleil qui restent et le meilleur endroit pour le faire est sur la côte de San Antonio qui se trouve à l’ouest de l’île. Je regarde le coucher de soleil envahir la mer en méditant sur la nouvelle aventure qui va commencer.

© Elisa Cuevas Pomar

Jeudi, 10 août
Activités : Visite de la Cala Conta et Cala Bassa, party

Le jour suivant, on se prépare pour une journée plage comme il se doit. Ibiza regorge de plages magnifiques. J’ai eu la chance de me promener sur le sable de chaud de la plage de la Cala Conta et de la Cala Bassa. Prendre le temps de m’y prélasser, de sentir le sel et le vent sur ma peau. De vraies vacances. Une fois le coucher de soleil admiré, on va se préparer afin de sortir. Ibiza est reconnu pour ses nombreux clubs, et l’expérience ne serait pas complète sans aller danser. Les discothèques les plus populaires sont Pasha, Ushuaia, Privilege, Amnesia et Hi (nouveauté). Tous semblent débordants d’énergie. On choisit Pasha pour notre première soirée. L’ambiance est magique et on danse jusqu’au matin.

Vendredi, 11 août
Activités : Visite de Formentera et de Dant Villa et du port d’Ibiza

Le lendemain, on part à la découverte de Formentera, une île se trouvant à côté d’Ibiza. Un bateau de traverse est disponible toutes les 30 minutes afin de déplacer les curieux qui veulent aller voir les plus belles des plages. Une fois de retour, on parcourt l’histoire et on découvre la beauté de Dant Villa, une ancienne ville d’Ibiza. Juste à côté se trouve le port d’Ibiza qui vaut immanquablement le détour. En soirée, pour une dernière fois encore sur le long des plages de l’île, j’observe le soleil se coucher sur une autre de mes aventures.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre