Menu

Ma génération numérique

J’habite une génération numérique. Je ne fais pas partie de ces gens qui ont une dent envers les réseaux sociaux, les cellulaires ou le monde numérique en général. Au contraire, j’admire l’évolution et la nouveauté. J’admire qu’on puisse parler à son amie qui habite un autre fuseau horaire, par Facetime ou Messenger. Pourtant, cette même conversation ne laissera aucune trace, outre celle de nos doigts sur le clavier.

J’habite une génération effacée. J’ai peur qu’il n’en reste que des milliards de comptes Instagram plutôt que des vraies traces de vraies personnes qui ont vraiment vécu. J’ai peur qu’on ne vive qu’en ligne, que les moments s’effacent en même temps que les 10 secondes des Snapchats. Pourtant, il existe une panoplie de manières de prendre des photos/vidéos, d’enregistrer tout sur OneDrive ou bien de partager avec le monde entier tous nos voyages et ce qui vient avec, mais il reste quoi, au final?

J’envie mes parents d’avoir une boîte à souvenirs remplie de vieilles photographies. J’envie mes parents de pouvoir me montrer leur premier chum sur une photo d’école jaunie. Je les envie surtout d’avoir vécu sans angoisse. Sans angoisse d’avoir le bon filtre photo, le bon nombre de likes ou la bonne heure pour publier. Je les envie de ne jamais avoir eu à faire circuler une photo pour savoir si tout le monde est beau ou s’il en faut une 21e de plus, pendant que les assiettes se refroidissent.

J’habite une génération qui laisse des traces irréelles.

Je veux avoir l’impression de vivre même si mes 1300 abonnés ne savent pas ce que je fais. Je veux partir en voyage sans ressentir le besoin de le montrer, comme si ça rendait la chose plus vraie.

Je veux montrer des albums photo à mes enfants plutôt qu’un compte Facebook peu représentatif et rempli de selfies pas inspirantes.

Je veux relire mes lettres d’amour en pouvant les sortir de leurs enveloppes. Tous les beaux mots qu’on m’a dits se sont supprimés en même temps que l’historique de conversations.

Je veux du tangible.

Du tangible qui veut dire quelque chose. Du vrai qu’on peut toucher et serrer fort.

Des numéros de téléphone sur des napkins et des « Je t’aime » à l’encre dans le creux de la main.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de