Menu

5 trucs pour satisfaire ses espoirs d’être de bons étudiants

Nous sommes tous les mêmes. Si tôt la rentrée arrivée, on se fixe des objectifs, de nouvelles méthodes de travail et des résolutions de bons étudiants qui tiennent la route durant deux semaines. On se promet de proscrire les séances de procrastination interminables, de faire nos devoirs religieusement et de modérer sa consommation de café. Encore, résolutions qui tiennent environ une semaine et je dis ça sans jugement, puisque je souffre également des illusions étudiantes qu’on se pousse à croire jusqu’aux finaux. Alors je nous propose quelques trucs pour tenir nos bonnes volontés jusqu’à la fin.

1. Se prévoir des séances d’étude fixes et hebdomadaires dans son agenda.

En se planifiant des temps précis consacrés à l’étude, c’est moins facile de reporter à plus tard et de dévier vers d’autres activités. Lorsqu’on reporte notre étude et nos travaux à nos temps libres, on se rend bien vite compte que ces derniers sont plus rares que prévu. Par ailleurs, c’est facile de tout faire passer avant la fâcheuse tâche qu’est celle d’étudier. En prévoyant d’avance un temps pour tout, ça nous permet de nous y accrocher un peu plus fortement et d’éviter le phénomène de la dernière minute (vous savez très bien de quoi je parle). Le principe est de partager les séances d’étude à la place de les condenser.

2. Se déplacer dans un endroit agréable pour étudier.

Ça peut sembler bête, mais pour certains, étudier à la maison est plus ardu. Trop de choses à faire, trop de choses potentielles à faire et trop de choses à ne pas faire. Avec les années, on devient sensibles à nos capacités réceptives, dans le sens où on est plus apte à repérer les méthodes et les environnements de travail qui nous aident à nous concentrer le plus possible. Que ce soit dans un café, une bibliothèque ou dans un jardin, si l’environnement est agréable pour vous, votre degré de motivation se plongera dans l’ascendance. D’autant plus que lorsqu’on se déplace pour étudier, on ne le fait pas pour faire autre chose; on veut rentabiliser notre sortie.

3. Agrémenter la séance d’étude d’une collation ou d’un breuvage.

Encore ici, ça peut sembler tout simple, mais ça fonctionne. Principalement, le truc est de trouver des façons de se motiver à plonger dans nos bouquins. Profiter d’un thé, d’un café ou d’une chocolatine peut favoriser l’intérêt qu’on porte à notre étude. Est-ce qu’on peut se féliciter de bien travailler? Oui, oui et oui.

4. Fermer son téléphone ou le mettre en mode avion si tu adhères au prochain point.

Je crois que je n’ai pas besoin de m’étendre sur point. 🙂

5. Écouter de la musique.

Aussi miraculeuse que la musique puisse être, je crois que c’est un incontournable si on peine à se diriger vers l’étude. D’autant plus qu’elle aide à nous couper des abstractions extérieures, donc c’est plus facile de focaliser uniquement sur notre propos principal. Évidemment, tout va en fonction du genre de musique que vous écoutez. Sélectionnez un juste corpus et faites-en bon usage.

Le retour à l’école peut paraître effrayant, mais excitant à la fois. À mon sens, je crois qu’avec une bonne organisation, une discipline modérée et une bonne volonté, il est possible de conserver ses bonnes résolutions jusqu’à la fin. Évidemment, ce que je propose peut ne pas s’appliquer à tous; à chacun ses méthodes.

Bonne rentrée à tous!

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de