Menu

Le harcèlement quand t’es une femme

En tant que filles, on doit constamment être en alerte parce que le harcèlement présente le bout de son nez beaucoup trop souvent. On a de la difficulté à lui crier de partir et lui donner un bon coup de poing sur le pif. Le harcèlement, ça peut se faire sous différentes formes, ça passe d’une parole ou d’un geste anodin à une véritable agression. Souvent, quand on naît femme, on apprend à baisser la tête et à passer son chemin lorsqu’une démonstration de harcèlement est effectuée. Combien de fois, mesdames, avez-vous passé votre chemin lorsqu’un homme vous sifflait et vous lançait des commentaires déplacés lors d’une promenade? Quand j’y pense, ça m’enrage! Ça me fâche de savoir qu’on a mal éduqué certaines personnes sur le harcèlement et que, maintenant, ceux-ci se promènent en ville (garçons comme filles), à dire des commentaires inappropriés et à être dans la bulle des gens sans leur consentement. Être née femme, c’est devoir accepter chaque jour qu’on doit supporter des comportements qui deviennent normaux à la longue, mais qui, au fond, sont néfastes. C’est se dire qu’un inconnu dans la rue a le droit de nous crier qu’on est belle alors que, finalement, ça aussi, ça peut être du harcèlement.

Être femme c’est se battre chaque jour pour que la société nous donne la place qui nous revient de droit. C’est se battre constamment pour ne plus être jugée selon nos formes et nos courbes, mais bien pour nos valeurs et nos qualités. Être femme, c’est devoir se défendre et s’assumer devant notre société et devant ces personnes qui nous diminuent et nous font douter de nous. C’est faire un effort constant pour ne pas nous faire marcher sur les pieds.

Tu me diras que je suis idéaliste, mais dans mon livre à moi, la solution, c’est l’éducation. Il faut apprendre aux filles à se lever pour leurs convictions et à dire non aux comportements déplacés. Leur apprendre qu’elles sont représentantes de leur sexe et qu’elles doivent s’exprimer sur le sujet non seulement pour elles-mêmes, mais pour les autres aussi. On doit leur faire prendre conscience de ce qu’est véritablement un comportement harcelant. Leur mettre dans la tête qu’elles doivent agir pour que ça change. Il faut aussi apprendre aux garçons à respecter les femmes et leur expliquer que la ligne est mince quand on parle d’agression et de harcèlement, que, bien souvent, on la franchit sans s’en rendre compte, sans penser qu’on le fait. Il faut leur montrer comment être tolérants face au refus. Leur apprendre à séduire une femme sans lui mettre de pression, à s’excuser et à être humbles quand une femme se sent forcée ou inconfortable. Leur apprendre qu’une femme, ce n’est pas comme le dernier iPod, ce n’est pas une chose que l’on peut acquérir, posséder ou acheter en claquant des doigts.

Bref, mon conseil pour vous : arrêtez d’ignorer ces petits agissements peu appréciés, apprenez à dire fort et clairement quand vous êtes inconfortables et dénoncez les situations malaisantes et indésirées. Soyez fortes et montrez l’exemple. Gardez la tête bien haute et soyez un modèle pour la génération à venir.

Croyez-moi, notre société s’en portera mieux!

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de