Menu

Les raisons qui nous poussent à aller à l’école

Du haut de nos cinq années de vie, on nous lance sans avertir dans la grande roue de la scolarité. À cinq ans, on nous trouve enfin assez grands pour que l’on puisse s’asseoir tous ensemble devant un adulte rempli de connaissances. À cinq ans, c’est fou comme on a hâte d’aller à l’école! On est des petits aspirateurs prêts à absorber tout ce qu’on nous dit. À cinq ans, on se lève le matin avec de l’énergie pour quinze personnes. On a hâte d’aller en classe pour retrouver nos amis.

À 10 ans, la routine est installée. Depuis cinq ans, déjà, on a les mêmes horaires et les mêmes compagnons de classe. On profite des derniers moments du primaire, car on sait que le secondaire est proche et ça nous fait un peu peur. On commence à magasiner notre future école. On la sélectionne minutieusement en fonction de nos goûts sportifs, académiques ou personnels. On décide de poursuivre notre scolarité dans un programme qu’on aime. On choisit en fonction de nos passions, de nos goûts. On choisit avec notre cœur.

Wow, déjà 15 ans et le cégep arrive à grands pas! Certains commencent à perdre intérêt envers l’école, mais on nous répète souvent qu’un diplôme d’études secondaires ne nous sera pas très utile si on veut une bonne job – si on veut une vraie job. C’est à partir de ce moment que tout dégringole. On choisit les options qui nous ouvrent le plus de portes, même si on ne les aime pas réellement, parce qu’à 15 ans, on nous demande ce qu’on veut faire de toute notre vie et on ne veut pas se tromper. On choisit avec notre tête.

Déjà 20 ans et on vise la carrière, le plus rapidement possible. On cherche les programmes universitaires qui nous mènent à un travail stable et rentable. On n’apprend pas dans le but connaître, mais dans le but d’entreprendre. L’éducation est devenue un investissement pour notre carrière professionnelle. Au final, on se magasine un diplôme et une qualité de vie future. On carbure au café et on a hâte que ça finisse.

Travaux devoirs chaos crayons livres bureau
Source

À quel point nous sommes-nous perdus à travers ce processus scolaire? Où sont rendues nos âmes d’enfants avides de connaissances et de savoir? Où sont passés les êtres curieux du monde qui les entoure, les gens passionnés qui suivent leur cœur?

Je crois que ça fait du bien de temps en temps de se souvenir de la raison première qui nous amène dans un établissement scolaire et, cette raison, c’est la soif d’apprendre!

Je rencontre régulièrement des gens qui vont à l’école à contrecœur, souvent pour répondre à des attentes qui ne sont pas les leurs. On ne veut pas décevoir nos parents, nos amis, la société… On doit aller à l’école pour avoir un diplôme, pour avoir un travail, mais on oublie souvent qu’on va d’abord à l’école pour apprendre!

C’est pourquoi, cette année, j’ai pris la décision de m’inscrire dans un programme universitaire qui ne mène à rien. Et par « rien », je veux dire qui ne mène pas à un emploi. J’ai décidé de choisir dix cours selon mes goûts personnels et de les faire pour le plaisir de la connaissance – et j’aime tellement ça.

Je n’ai plus la pression de vouloir répondre aux attentes des autres, de vouloir me comparer. Je le fais pour l’apprentissage et non pour la note qui vient avec. Je le fais pour moi et ça fait du bien.

L’éducation est un privilège qui n’est pas accessible à tous. Les professeurs ne sont pas là pour te faire rager et te donner des devoirs, ils sont là pour t’enseigner leur savoir, pour transmettre des connaissances et pour partager leur sagesse.

C’est quand qu’on se rend compte de ça que ça devient vraiment plus facile de se lever le matin pour assister à nos cours!

Et toi, quelles sont les motivations qui te poussent à aller à l’école?

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de