Menu

Ode à l’équilibre imparfait

Ah, ce fameux équilibre! Cet objectif abstrait que l’on cherche tous (ou presque) à atteindre. Mais au fond, qu’est-ce que c’est? Selon le Larousse, l’équilibre est une « juste proportion entre des éléments opposés, entre des forces antagonistes, d’où résulte un état de stabilité, d’harmonie ». Pour ma part, je crois en une définition souple et authentique de l’équilibre. Il existe un équilibre entre le confort et le risque, entre la routine et l’imprévu, entre la rigidité et la liberté.

Il est courant de nous entendre dire, lorsque nous sommes exténués par notre train de vie, qu’on aimerait tout quitter pour se prélasser pendant des semaines. La vérité est qu’après un temps, souvent plus court qu’on ne l’imagine, on perd tout repère et on ne demande qu’à retrouver un horaire, un encadrement pour nous guider, nous garder actif. Tous ceux qui se sont retrouvés dans un entre deux, entre deux sessions, deux emplois ou deux contrats, vous le diront. La liberté d’avoir tout son temps peut littéralement être un obstacle à la réalisation de soi. La liberté totale peut nous confiner dans le manque d’inspiration et de motivation qu’entraîne l’inactivité. Et le contraire est également vrai.

Bref, le travail, la vie sociale, l’implication, le sport et même le sommeil entrent tous dans le dicton « Trop, c’est comme pas assez ». Peut-être alors que le secret pour atteindre l’équilibre, son propre équilibre, est de connaître ses besoins. Certaines personnes sont malheureuses si leur agenda n’est pas assez rempli alors que d’autres ne peuvent supporter de voir leur calendrier du mois se parsemer d’activités, aussi plaisantes soient-elles.

La magnifique saison qu’est l’automne est un bon moment pour se poser les bonnes questions et adapter son rythme de vie en conséquence. Cette saison peut s’inscrire dans un renouveau lorsqu’on décide enfin de s’inscrire à tel ou tel cours, d’abandonner une activité qui ne nous convient plus ou d’intégrer une nouvelle habitude positive à son quotidien. Inversement, c’est une période où on peut se retrouver, bien malgré soi, avec un horaire complètement surchargé entre l’université, le travail et ses différentes obligations.

Comment alors s’assurer de conserver l’équilibre? En prenant le temps de prendre soin de soi entre deux tâches, en se permettant des moments de repos total, en disant non aux activités qui nous pèsent et en disant davantage oui aux petites folies qui illuminent notre quotidien (même si ça implique d’être fatigué le lendemain). Se refuser toute sortie lorsqu’on est épuisé, toute gâterie lorsqu’on souhaite mieux manger et tout écart dans son planning, ce n’est pas maintenir un équilibre, c’est s’imposer une rigidité qu’on ne peut que souhaiter foutre en l’air un jour.

Ode, donc, à l’équilibre et à la routine qui peut nous aider à le maintenir. Oui, oui, la routine! Celle qui, en nous bookant des rendez-vous fixes dans notre agenda, nous soumet à une certaine discipline et nous pousse à devenir meilleur dans ce qu’on aime. Oui aussi à la routine qui nous permet de réserver du temps pour les gens qu’on aime. Disons également oui aux imprévus et au sentiment de liberté qu’ils nous procurent en venant brasser un peu notre routine.

Voilà ma vision de l’équilibre à atteindre. Un juste milieu entre la stabilité et la liberté, la vie professionnelle et les loisirs, la santé et le plaisir. Un équilibre imparfait et fluide qui s’ajuste à nos besoins du moment.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de