Menu

Apprivoiser la solitude

La solitude; un mot lourd de sens. Bien que dans ce texte je me concentrerai davantage sur le célibat, je suis tout à fait consciente qu’on peut se sentir seul(e) pour mille et une raisons dans la vie. Que ce soit la distance, un déménagement, le deuil d’un être cher et j’en passe, quelle qu’elle soit, il faut savoir apprivoiser cette solitude. J’en conviens, plus facile à dire qu’à faire, mais ô combien satisfaisant une fois qu’on atteint finalement cet état d’esprit.

Le temps qu’on a comme célibataire devrait être utilisé pour apprendre à aimer. Aimer la vie, aimer être seul (e) et surtout, s’aimer soi-même. Tellement cliché, mais surtout, tellement nécessaire avant de s’embarquer dans une relation à long terme. Lorsqu’on prend le temps de prendre le temps, on réalise qu’il y a de quoi apprécier la solitude. Évidemment, aimer être seul ne veut pas dire aimer être isolé. Il faut faire la part des choses. En réalité, il suffit de trouver ces petites choses qui nous font du bien au quotidien et de s’accorder du temps dans la journée ou dans la semaine pour en profiter pleinement.

Même si beaucoup d’entre nous rêvent d’éventuellement trouver l’amour pour toujours, je crois que le célibat est un moment précieux qu’on ne prend pas assez le temps de chérir. Que ce soit en un jour, une semaine, un mois, un an ou même, en une vie de solitude, les moments où nous sommes réellement seuls avec nous-mêmes, retenus par rien ni personne, sont très rares. Il faut savoir les saisir.

Les célibataires de longue date comprendront. Avec le temps, on développe des habitudes et une routine dans lesquelles nous nous retrouvons dans une certaine zone de confort. Cependant, n’y a-t-il pas un danger d’apprécier le célibat à un point tel où on ne voudrait plus revenir en arrière et s’engager dans une histoire d’amour sans barrières? Est-ce que le confort de cette solitude pourrait nous aveugler et nous faire rater la chance d’être avec une personne extraordinaire?

Je n’ai pas la science infuse, mais je ne crois pas que notre temps comme célibataire puisse nous empêcher d’aimer de nouveau. Notre amour propre et notre passé relationnel influencent possiblement notre façon d’aimer et notre vision de l’amour en général. Au-delà de tout cela, il ne faut pas oublier qu’aimer, vivre à deux et faire des compromis ça s’apprend; ça se travaille. Certaines personnes, pour différentes raisons, bonnes et moins bonnes, iront très graduellement pour se caser. D’autres refuseront toujours de le faire. Parfois, les statistiques et le timing n’ont rien à y voir. Le courant entre deux personnes passe simplement. Ce n’est pas non plus parce qu’une histoire se termine que l’amour disparaît. Bien souvent, le temps est notre meilleur allié.

À toi, célibataire endurci, ou pas, j’avais simplement envie que tu voies le positif dans tout ça. Sans nécessairement le vouloir, la société nous impose qu’être en couple, c’est l’idéal. Moi, j’ai envie de te dire que la société n’a pas à décider pour qui que ce soit. Peu importe la durée, profite de ton célibat pour prendre du temps de qualité pour toi et ainsi, peut-être, retrouver l’envie de partager ton quotidien avec un autre petit bout d’humain.

Apprivoiser la solitude, c’est aussi accepter de s’ouvrir à la nouveauté. Si tu as une chose essentielle à retenir, c’est qu’apprécier d’être seul(e), c’est être capable de s’offrir la liberté et la capacité de choisir son avenir.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de