Menu

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Dans ce billet, je vous ferai quelques propositions pour utiliser des aliments qui ont tendance à être membres du club des flétris de votre frigo et des laissés pour compte du garde-manger. Parce que c’est important de lutter contre le gaspillage alimentaire!

1. Confitures et autres confits

Ils nous font souvent de l’œil dans les présentoirs des économusées, auprès des producteurs dans les marchés publics ou tout simplement à l’épicerie. Cependant, ils ont tendance à s’accumuler sur les étages du réfrigérateur et à nous rendre un peu dubitatifs quant à leur utilisation.

  • Versez un peu de vinaigre chaud dans le fond du pot, une demie-cuillère d’ail ou de gingembre;
  • Fermez le pot et brassez la préparation pour décoller les saveurs;
  • Ajoutez l’huile végétale de votre choix, une poignée de fruits congelés, le sel ainsi que le poivre du moulin;
  • Utilisez le mélange pour mariner la viande comme le canard, la viande sauvage ou les volailles.

Le sucre contenu dans les confitures ou les autres confits donnera une superbe coloration à la viande et il pourra aider à conserver la tendreté de cette dernière.

À titre indicatif, vous pourriez faire de même avec le miel ou le sirop d’érable qui s’est cristallisé au fond du contenant.

2. Vinaigre de fantaisie

Les vinaigres de fantaisie sont la plupart du temps plus sucrés que le vinaigre blanc. J’aime donc les utiliser dans des salades qui comportent des légumes plus amers comme l’endive ou le radis.

Pour augmenter votre consommation journalière de légumes:

  • Préparez une sauce avec du vinaigre et un peu de miel;
  • Coupez des morceaux de légumes racines tels que le navet, la rabiole, les carottes et le panais;
  • Déposez-les sur une plaque de cuisson et laquez-les avant de les placer au four.

3. Poireau

Le poireau est un de mes légumes de base favoris puisqu’il est très polyvalent. La crème de poireau c’est toujours bon, mais ce légume peut en offrir davantage pour vos papilles gustatives.

  • Faites revenir les poireaux dans du beurre et ajoutez-les dans des pommes de terre pilées ou sur une pièce de viande que vous venez de griller sur le barbecue.
  • Émincez-les et ajoutez-les à une salsa maison ou à une salade Santa Fe (fèves noires, maïs et avocat).
  • Faites revenir des lamelles de poireau dans de l’ail, du bacon et de la crème et ajoutez-y des pâtes courtes cuites.

4. Feuillage des végétaux, pelure des légumes et herbes fraîches flétries

Lors de la préparation de vos repas, n’hésitez pas à conserver les feuillages des végétaux ainsi que la pelure de vos légumes que vous ne mangez pas.

  • Accumulez-les dans un sac de congélation, et ce, jusqu’à ce que vous en aillez suffisamment;
  • Utilisez ces derniers pour faire un bouillon végétal et préparez-vous une bonne soupe réconfortante.

En bonne mixologue, vous pourriez utiliser vos herbes flétries dans des cocktails. La menthe dans les mojitos est déjà fort populaire, mais vous pouvez vous permettre d’oser un peu plus en ajoutant du romarin dans un gin ou du basilic dans votre Bloody caesar.

5. Pesto et tapenade

Plusieurs personnes connaissent déjà ce truc, mais si vous ne le saviez pas, le pesto se congèle très facilement dans des cubes à glaçon. Personnellement, j’utilise les cubes souvent comme assaisonnement dans un potage maison tel que le brocoli-chou-fleur ou directement sur un morceau de saumon au four.

La tapenade d’olives noires est un de mes condiments favoris. J’adore pouvoir en ajouter à des tomates cerises, des oignons blancs émincés et du concombre pour en faire une salade d’accompagnement ou encore je l’utilise comme sauce sur une pizza maison. N’hésitez pas à utiliser vos pains nans ou des pitas devenus trop secs ainsi que vos légumes moches pour vous préparer une bonne pizza que vous pourrez dévorer, en gris mou et devant votre marathon de séries télé.

6. Le partage et les échanges

S’il y a quelque chose qui me fait mal au cœur, c’est bien de devoir jeter de la nourriture. Si vous êtes comme moi et que vous avez tendance à cuisiner en trop grande quantité :

  • Faites des échanges avec des amies ou des collègues, ce qui peut être intéressant et économique pour une personne seule.
  • Offrez un lunch maison à une collègue qui a une famille et qui se ramasse avec un repas surgelé moche puisqu’il n’y avait pas suffisamment de restes pour elle.
  • Remplissez vos contenants de yogourt avec des restes et déposez-les dans les frigos extérieurs qui sont mis à la disposition des personnes itinérantes ou à faibles revenus.

Je remercie mes copines ainsi que les crépues pour leur participation à ce billet, et ce, en partageant leurs confessions alimentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de