Menu

Parure

Depuis l’été passé, l’envie d’être désirée la rongeait. À la plage, elle troqua les sports nautiques pour les séances de bronzage. Ses vêtements moulèrent davantage, ses décolletés devinrent plongeants. Sa dévotion pour la lingerie s’approfondit. Elle prit goût aux regards furtifs, à l’interdit. Elle y carburait, renonçant désormais aux calories. Elle ne trouvait rien de plus grossier que de se gaver de calories infectes.

L’été s’éclipsa, septembre s’annonça grand. Elle défilerait les couloirs de l’école avec grâce et souplesse. Sa peau ambrée balayerait les dernières flamboyances de l’été. Elle incarnerait le rêve, l’interdit.

Par contre, la séduction ne s’arrêtait pas seulement à la consommation corporelle. L’ignorance plaisait aux gars. C’est ce que sa meilleure amie lui avait dit. C’est ce que lui avaient dit les filles populaires. Il faut dire qu’elles s’y connaissaient en ce qui concerne le sexe opposé. Plus qu’elle, en tout cas, et c’est tout ce qui comptait. Après tout, elle n’avait jamais goûté à la saveur masculine. Et elle avait déployé trop d’efforts pour que son corps soit gaspillé.

D’après les filles de l’école, l’essence de la séduction se retrouvait dans la subtilité. En classe, elle cessa de répondre aux énigmes des professeurs. Après les cours, pour se rapprocher des gars, elle commença à leur poser des questions par rapport à la matière vue plus tôt. Ils achetaient son air ignorant, appréciaient sa moue hésitante, craquaient pour sa mystérieuse timidité. Ils n’avaient d’yeux que pour la douceur de son corps mince et souple.

L’adolescente accumula les rendez-vous. Sa popularité grimpa. Son estime aussi. La délicatesse de sa beauté se déploya sous les faisceaux lumineux. La scène lui était dédiée. Le rêve devint réalité.

Peu à peu, les personnes l’admirèrent pour sa beauté. Son intelligence s’effaça des mémoires. De la sienne aussi.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre