Menu

Voyager tout en faisant du volontariat (partie 2)

La semaine dernière, je vous partageais mes expériences de voyage durant lesquelles j’ai fait du volontariat. Cette semaine, je poursuis sur cette thématique avec trois autres expériences que j’ai vécues dans les dernières années. Je les recommande à tous ceux qui souhaitent partir un peu plus longuement et qui désirent s’installer quelque temps au même endroit.

Travailler dans une auberge jeunesse

voyages volontariat

Janvier 2016, je m’envole pour le Nicaragua, direction The Free Spirit Hostel. Je dépose mes valises à cette auberge pour 6 semaines. 6 semaines que je n’ai absolument pas vu passer. Je travaille 6 heures par jour et, ce, 7 jours par semaine, mais vraiment, je suis en vacances. L’océan est à quelques pas, je pratique le yoga chaque jour au son de la mer, j’ai du temps pour lire, les couchers de soleil sont plus qu’exceptionnels, mais surtout, je fais des rencontres absolument incroyables. En plus de tout ça, je n’ai pas à payer ni pour ma nourriture ni pour mon logement!

En auberge jeunesse, le travail est facile : réception, ménage, cuisine… pas besoin de compétences particulières dans la plupart des cas, mis à part de parler l’anglais. Si vous voulez vous frotter à ce type de travail, vous n’avez souvent qu’à vous rendre sur la page web d’une auberge qui vous semble intéressante et leur envoyer un message. Sinon, plusieurs auberges de jeunesse proposent leur échange de travail sur le site Web de Workaway.

Comment?

Il suffit d’envoyer un message directement au gérant ou propriétaire de l’auberge de jeunesse, ou de passer par Workaway.

Les points forts :

  • Des rencontres exceptionnelles chaque jour;
  • Le logement est souvent compris (ça dépend de l’entente prise au préalable avec l’auberge);
  • La nourriture est parfois également incluse;
  • Un accès aux facilités de l’auberge (wifi, cuisine, laveuse, etc.);
  • Une vie dans un endroit paradisiaque.

Les points négatifs :

  • Il faut travailler entre 5 et 7 jours par semaine;
  • On est entouré 24 h/24 (dur d’avoir son espace à soi);
  • Il faut, dans la plupart des cas, savoir parler anglais ainsi que se débrouiller dans la langue du pays visité (ce n’est pas un point négatif en soi… mais ça peut être restrictif).

Bénévole pour Takata Experience

voyages volontariat

L’une des meilleures expériences de ma vie fut sans aucun doute la fois où j’ai fait du bénévolat dans un centre de plongée au Mexique, Takata Experience. Ce centre se distingue par sa volonté de faire une différence pour le bien-être de notre belle planète. Ainsi, on y a mis sur pied un programme de suivi du récif basé sur le protocole AGGRA, bien connu des plongeurs professionnels. C’est en parcourant le site internet de l’organisation que j’ai découvert qu’ils invitent des bénévoles à venir les aider dans leurs différents projets. Pendant le mois où j’ai offert mon aide, j’ai plongé plusieurs fois afin de collecter des données sur les poissons, indicateurs de la santé du récif. Ce fut très enrichissant. Si vous êtes amateur de plongée, c’est une belle façon de donner de son temps tout en pratiquant une activité que vous aimez.

Comment?

Il faut simplement communiquer avec le centre de plongée à l’aide de cette adresse volunteering@takataexperience.com

Les points forts :

  • Pratiquer une activité que l’on aime;
  • En apprendre sur la faune marine;
  • Plonger pour très peu cher.

Les points négatifs :

  • Il faut payer pour son séjour (logement, nourriture…).

Guide de randonnée avec Quetzaltrekkers

voyages volontariat

Quetzaltrekkers est une entreprise 100 % gérée par des volontaires qui offre des treks pour découvrir les plus beaux sommets du Guatemala. Comme tous ceux qui travaillent pour Quetzaltrekkers ne sont pas rémunérés, tous les profits des randonnées vont directement aux causes soutenues par l’entreprise, soit une école et une maison qui accueillent certains jeunes ayant besoin d’un toit. Les volontaires qui souhaitent devenir guides de randonnées doivent pouvoir offrir 3 mois de leur temps, et ce, à temps plein. Pour moi, c’était le rêve de pouvoir faire de la randonnée chaque semaine avec des voyageurs en quête d’aventure. L’expérience est fantastique et chaque rando, même si on finit par refaire souvent les mêmes itinéraires, est unique en soi. Les fans de plein air et de volcans sauront prendre plaisir à faire du volontariat pour Quetzaltrekkers.

Notez qu’il existe aussi un Quetzaltrekkers au Nicaragua ainsi que d’autres entreprises semblables en Bolivie (Condor trekkers) et en Australie (Emu trekkers).

Comment?

Rendez-vous sur le site de Quetzaltrekkers pour savoir la marche à suivre pour poser sa candidature.

Les points forts :

  • Faire de la randonnée chaque semaine;
  • Des rencontres enrichissantes;
  • De belles amitiés avec les autres bénévoles;
  • Découvrir les attraits d’un autre pays tout en travaillant.

Les points faibles :

  • Il faut être disponible pour un minimum de trois mois;
  • Il faut payer pour son logement;
  • Il être à l’office chaque jour de 9 h à 19 h, donc peu de temps pour faire autre chose.

Vous savez maintenant tous mes secrets sur mes expériences de volontariat!

Remarquez que les possibilités sont variées et qu’elles répondent à toutes sortes d’intérêts. Je suis certaine que tout le monde peut trouver une expérience de volontariat à son image. Soyez curieux et aventureux, sortez de votre zone de confort et tentez le coup! Vous en sortirez fier et la tête pleine de nouvelles connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre