Menu

La fois où j’ai sous-estimé Tinder…

C’était un mercredi soir. J’étais célibataire depuis environ 1 mois et demi. J’avais discuté avec mon frère la veille pis on avait parlé de Tinder. Le démon. Pour vrai, je ne pense que quelqu’un pouvait avoir plus de mépris pour cette application de dating que moi… Pour vous donner une idée, je suis le genre de fille qui pensait foncer dans un bel homme à la bibliothèque. De toute façon, je m’étais tellement mindée que j’allais être single longtemps et ma liste de critères était tellement exhaustive que no chance de rencontrer quelqu’un. Après m’avoir parlé de Tinder un peu, mon frère m’avait kinda convaincu de m’inscrire. Ça fait qu’un mercredi soir, je me suis créé un profil. Swipe left, swipe left, swipe left, bis. Je vous le confirme tout de suite, cet article n’est pas commandité par Tinder, ha ha!

Après quelques minutes de « swipage », je vois un beau brun à lunettes. Je check vite fait et, je swip rightOMG, qu’est-ce que je viens de faire là???? (Dans ma tête de fille qui n’a jamais utilisé l’application avant, je me demande comment je vais faire pour savoir s’il me swip right aussi…) Quelques minutes après, je reçois: It’s a match! J’avais ma réponse. On commence à se parler; un peu, beaucoup, passionnément, à la folie et surtout, jusqu’à 2 heures du matin. On s’aperçoit qu’on a pas mal de gens en commun, mais surtout tellement de points communs. Genre, pas croyable. Mercredi soir, jeudi soir, vendredi soir; on se parle non-stop. Le samedi, on se décide à faire des tartes aux pommes ensemble. Je me stationne chez lui, il vient me rejoindre à ma voiture. Je suis un peu stressed. Pour être honnête avec vous, je n’ai jamais vraiment cru au coup de foudre, par contre, quand mes yeux ont croisé les siens, il s’est passé quelque chose « dans moi ».

Aujourd’hui, ça ne fait pas encore deux semaines qu’on se connait, mais j’ai l’impression qu’on se feel depuis tellement d’années. C’est simple, c’est beau, c’est respectueux, c’est… WOW. Je sais, c’est presque incroyable. Je sais, vous vous dites sûrement, calme-toé, tu vas être déçue. Et oui, je me le dis aussi. Tous les jours qui passent, je me demande elle est où la pogne? Et puis, je me dis qu’il n’y en a pas. Qu’au final, ça existe ce que je vis. Ce sentiment de joie qui m’envahit quand je le vois, quand je respire son odeur, quand je lui parle, quand je regarde ses yeux noisette. Cette envie que j’ai de le présenter à tout le monde, même à des inconnus sur le trottoir, ha ha!

Alors, moi, la fille qui a dénigré Tinder pendant si longtemps, je reprends mes paroles et je m’excuse un peu pour mes jugements.

Parce qu’il n’y a pas d’endroit pour rencontrer un humain extraordinaire.

Anonyme

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de