Menu

J’haïs l’Halloween de tout mon cœur

Je déteste l’Halloween.

Autant ses décorations que sa couleur orange.

J’haïs les sauts, les peurs et tout ce qui fait aller mon cœur plus vite.  J’haïs les maudites araignées en plastique et les toiles qui viennent avec.

Je méprise l’Halloween depuis à peu près toujours. Quelle drôle d’initiative que de sonner aux portes pour récolter des minuscules Coffee Crisp! Il n’y a rien de pire que les minis Coffee Crisp. On nous dit de ne pas parler à des inconnus, mais, durant une soirée par année, tu peux faire le tour de tous les inconnus de ta rue et manger leurs sacs de chips. Le pire, c’est quand ta mère t’oblige à mettre ton immense manteau d’hiver en dessous de ton beau costume de princesse.

J’haïs l’Halloween, parce que les bars sont remplis de monde ivre et gluant comme d’habitude, sauf que, là, en plus, ils sont déguisés en Tortue Ninja ou autres costumes pas drôles.

J’haïs l’Halloween, parce que je ne suis jamais invitée dans les partys. De toute façon, je n’irais pas. Avis à tous. Je suis nulle pour trouver des bonnes idées de costumes. Je finis toujours à me faire demander : « T’es déguisée en quoi ? » Il n’y a rien de plus insultant, un 31 octobre. Je déteste les costumes de professions qu’on rend sexy. J’haïs tous les costumes d’infirmières sexy, de policière sexy, d’étudiantes sexy ou même de chats sexy.

En plus, ça coûte super cher des costumes comme ça, pour peu de tissus que tu ne mettras qu’une fois. Si tu veux tant que ça des bonbons gratuits, fais comme tout le monde : va t’en acheter au dépanneur. Je dis ça de même.

J’haïs l’Halloween, parce que je n’aime pas les films d’horreur. Je suis assez nerveuse dans la vie, pourquoi m’infliger un film où tous les personnages finissent par mourir?

Je n’aime pas les gens qui sonnent aux portes et les bonbons en gélatine. Ni les overdoses de sucre qui donnent mal à la tête.

Je suis l’avocat du diable de l’Halloween (sans mauvais jeu de mots). Clairement, c’est une fête qu’on a insisté de fêter pour se sentir moins mal d’avoir nos rages de sucre. Elle meuble les mois qui nous séparent de Noël et, comme ça, on déprime moins que l’été ait sacré son camp.

J’haïs l’Halloween, parce que je mets un costume d’hypocrite tous les jours quand je vais travailler – je trouve que c’est assez.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre