Menu

Échapper à la grisaille avec la luminothérapie

À cette période de l’année, on se fond peu à peu dans la grisaille. Le ciel s’assombrit pour laisser place à la noirceur. Nos chandails se font plus épais pour réussir à se garder au chaud. Cette noirceur noircit aussi nos pensées. Novembre n’est pas encore terminé et on commence déjà à avoir hâte de voir les lumières de Noël illuminer nos soirées. Lorsque nous sommes épargnés de lumière, nous manquons d’énergie. Par conséquent, nous sommes plus enclins à être déprimés et pessimistes.

Il y a deux ans, je me suis aperçue avoir de la difficulté à sortir de mon lit lorsque l’automne arrivait. C’est à ce moment que j’ai découvert la luminothérapie, ou la photothérapie, qui consiste à s’exposer à une lampe reproduisant la lumière naturelle du soleil. Sensible à la lumière, j’ai constaté qu’il est essentiel pour moi de me retrouver devant une source lumineuse pour non seulement illuminer mon quotidien, mais aussi pour me réveiller. Cette lampe s’est révélée à moi comme un moyen d’échapper à la grisaille des mois plus gris. Après quelques semaines de traitements, j’ai constaté que mon humeur et mon énergie avaient changé pour le mieux. J’ai alors pris la décision de poursuivre cette habitude puisqu’elle a un effet positif sur ma santé physique et psychologique.

La lumière qu’elle émet dans ma chambre à coucher me donne de l’énergie pour commencer ma journée du bon pied. Pendant la séance, je fais soit de la lecture ou de la méditation pour me divertir. Le fait de prendre du temps pour moi le matin me permet de visualiser ma journée de manière positive et illuminée. Afin que la séance soit efficace, je ne m’expose pas directement devant la lampe. Le fait de s’exposer aux rayons d’une lumière artificielle aiderait à rééquilibrer l’horloge biologique et à diminuer les symptômes associés à la dépression saisonnière. La luminothérapie est conseillée pour les personnes sensibles aux changements de saisons. Certaines personnes souffrant de trouble de sommeil sont aussi amenées à utiliser la luminothérapie comme traitement. Il convient de préciser que la durée d’exposition varie d’une personne à l’autre et aussi de l’appareil en question. Évidemment, plus le lux est élevé, moins de temps il faut passer devant la lampe.

Avant de faire l’achat de la lampe, il est très important de se renseigner sur le produit puisqu’il existe sur le marché une grande variété de lampes. Il est notamment conseillé de s’informer sur le mode d’emploi puisque chaque lampe a une utilisation particulière. Normalement, l’intensité de la lampe doit émettre entre 2500 et 10 000 lux (unité d’éclairage) pour être efficace. Pour les personnes qui ont des problèmes oculaires (glaucome, cataracte, rétinite pigmentaire), la luminothérapie est déconseillée. Aussi, avant d’acheter une lampe de luminothérapie, il est essentiel de consulter un médecin généraliste ou un ophtalmologiste. Certaines personnes connaissent des effets secondaires temporaires tels un mal de tête, de l’insomnie ou une fatigue oculaire. C’est pour ces raisons qu’il importe de consulter un médecin.­

Lorsque le soleil illumine le ciel et que les journées sont plus longues, on est plus facilement enclins à être de bonne humeur. La lumière joue un rôle de premier plan quant à la régulation du rythme circadien et a des effets considérables sur notre humeur. Durant les mois de noirceur, la luminothérapie peut véritablement faire des merveilles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2022. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre