Menu

À la conne qui m’a crié « Lesbienne! »

À la conne qui m’a crié « Lesbienne! », si le chapeau te fait…

Je marche dans le Vieux-Québec avec ma copine de l’époque. Nous nous baladons main dans la main (pas parce qu’il vente trop, mais bel et bien parce qu’on s’aime).

Les voitures passent à côté de nous. Dans le tas, un camion noir. Le gros pick-up que tu baignes d’essence en regrettant ton vieux scooter. Pas grave, t’es intouchable.

Par la fenêtre, du côté passager, une fille qui nous crie « Lesbiennes! »… Et son chum qui pèse sur l’accélérateur.

Tu l’aimes, ton copain? Sache que dans ses temps libres, bébé va au gym, joue au Xbox et se crosse devant des vidéos d’lesbiennes.

Ouais.

On ne peut pas dire que tu manques de motivation.

Regarder dehors, dans la foule. Spotter deux filles qui se tiennent la main. Baisser la vitre du véhicule, sortir ta tête à l’extérieur, puiser creux dans tes cordes vocales et laisser échapper ton cri. C’est d’une personne comme toi que j’ai besoin pour ramasser la marde du chien chaque jour!

Je n’ai pas répliqué, ma copine non plus. Personne n’a bronché sauf peut-être le cheval devant sa calèche qui essayait de chasser la mouche avec sa queue. T’inquiète, cheval. La mouche est déjà rendue loin loin.

Et je pense à ces gars qui ne font que s’aimer et qui reçoivent tout de même des crochets de gauche au visage.

À ces gars et ces filles qui ne peuvent tout simplement jamais s’affirmer.

À ces gens qui sont tués pour aimer une personne du même sexe.

On est loin du Club Med!

Ma copine et moi nous arrêtons à un p’tit kiosque de limonade. Le gérant nous prépare deux grands verres et esquisse un énorme sourire.

« Tenez, j’vous les offre. Laissez-vous pas abattre par la fille dans l’camion ».

Tu vois?

J’voudrais jamais être conne comme toi.

Photo de couverture : Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de