Menu

L’amour

C’est simple comme titre, non?

Pas besoin d’artifices supplémentaires avec ce mot qui dit tout, car l’amour est lui-même rempli d’artifices.

Pis la beauté de l’amour et d’être amoureux, c’est les belles sorties au resto un samedi soir.

C’est de fêter Noël avec l’être aimé et plein de cadeaux.

C’est d’assister à un spectacle à deux.

C’est de voyager avec l’être cher.

C’est de profiter amplement de votre grande maison que vous vouliez tant parce que vous manquiez de place dans votre petit appartement.

D’apprécier tellement le fait que les gens te disent que ta blonde est belle et gentille.

Bref, tous des beaux moments… mais y a mieux.

Apprécier, mais surtout te sentir bien, même quand tu ne fais rien les lundis après-midis, avec CETTE personne.

La voir s’émerveiller en lui donnant son calendrier de l’Avent rempli de chocolats.

Lui rapporter sa revue préférée quand t’es arrêté mettre de l’essence en revenant du travail.

Manquer la première période des Canadiens parce qu’elle veut et que tu sens qu’elle a besoin de te raconter sa journée de marde au travail. (Même si ça te fait crissement suer de manquer la première période… mais c’est aussi ça, AIMER.)

C’est se donner en spectacle à tout moment pour faire sourire l’autre.

Être bien même dans ton p’tit appart qui manque de place.

Trouver que ta blonde est la plus belle et la plus fine. Point. C’est pas un trophée que tu veux.

Être heureux en ayant rien ne vous donnera pas envie d’augmenter votre bonheur en agrémentant votre situation. Un enfant, un chien, un chalet, un château ne rendront pas ton couple plus beau. Jamais.

Lui donner une fleur quand t’as AUCUNE raison de lui donner une fleur. Une fleur est plus significative qu’un bouquet.

Lui flatter les cheveux avant le coucher sans avoir l’intention de baiser.

Lui flatter encore les cheveux en espérant qu’elle finisse par elle-même vouloir bais… faire l’amour avant de s’endormir. (Non mais t’sais, des fois…) Ah merde, elle ronfle.

Comprendre ce qu’elle ne comprend pas elle-même. Ou du moins, agir en tant que tel, car c’est pas tous les feelings qui sont compréhensibles, anyways…

L’amour, quand il est sincère, est le plus beau des voyages en soi, où même le simple road trip d’une heure pour aller prendre un café peut devancer le voyage au bout du monde quand t’as des sentiments ambigus et non partagés.

L’amour, c’est les beaux GRANDS moments oui, mais c’est SURTOUT les p’tits moments. C’est dans ces p’tits moments simples que tu sais si tu es bien avec quelqu’un. Et, par le fait même, ce sont eux qui rendront encore plus beaux les grands moments.

Ne jugez pas votre relation ou votre date sur le tête-à-tête du samedi soir avec la bouteille de vin à 50 $, la lumière tamisée du resto et la baise chaudasse du siècle ensuite. (Quoique si c’est la baise du siècle, donnez au moins une deuxième chance… sans quand même négliger comment vous vous sentez les lundis après-midsi à ne rien faire avec cette personne.)

Parce que des beaux moments avec quelqu’un ne se calculent pas en moments, mais plutôt en émotions. On se souviendra davantage de l’endroit où on était à cause du sentiment qu’on avait.

Choisissez comment vous vous sentez au détriment de l’endroit où vous vous trouvez. Si vous êtes bien, vous pourrez être bien n’importe où.

L’amour, le vrai, restera bien présent même dans les situations les plus compliquées.

Dans l’amour, y a rien de concret. C’est le summum de l’abstrait.

Quand tu aimes, dis-le, montre-le. Encore une fois. Plus fort. Toujours plus.

L’amour.

C’est simple comme titre, non?

Comme ce doit être dans toute relation.

Et puis, bien des fois, malgré tous ces beaux artifices, on aura beau souffler à s’époumoner, l’autre n’arrivera quand même jamais à s’enflammer…

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre