Menu

Trucs pour bien gérer sa vie

Je me suis rendue compte que j’étais vraiment une adulte lors d’un matin d’automne. J’avais décidé de faire du ménage dans mon nouvel appartement pis de réaménager l’espace. Pendant cette même journée, la sécheuse à spiner pendant au moins dix heures pis mes draps ne séchaient pas. J’ai descendu une coupe de saints du ciel avant d’appeler ma mère pour lui dire qu’elle avait raison : des draps de rechange, ça serait bien pratique.

  • M’man, t’as toujours raison… Y m’aurait fallu des draps de rechange.
  • Bon… Pourquoi, qu’est-ce qui s’est passé ?
  • Fait 10 heures que j’essaie de faire sécher mes draps. Va falloir je dorme sur le divan avec mon dedans de couette.
  • Voyons, Sophie, t’exagères encore. T’as t…
  • 10 heures maman, 10 heures !
  • Sophie, t’as-tu vidé le filtre ?

Bienvenue dans le monde des adultes, ma belle. Tu n’as pas fini d’apprendre que le sortilège Reparo, ce n’est pas toujours efficace en dehors d’un livre d’Harry Potter. C’est donc seule devant ma sécheuse, après avoir vérifié qu’il n’y avait pas d’autres trucs de même dans ma maison qui ne se faisaient pas tout seuls, que j’ai appris qu’il fallait que j’apprenne à me gérer. J’pense que j’suis devenue pas pire avec le temps pis que j’peux t’expliquer comment y arriver en cinq leçons faciles.

Choisir un travail/domaine d’étude qui te rejoint

En 2017, au Canada, je te dirais que tout est possible pour quelqu’un qui a de l’ambition et qui veut réaliser ses rêves. Il ne faut pas que tu oublies que tu vas étudier pour travailler dans un certain domaine et qu’en moyenne, tu vas avoir vu défiler la moitié de ta vie en faisant ça. Si tu t’investis dans un travail qui te rejoint, tu n’auras pas l’impression d’avoir perdu ton temps à gagner de l’argent. L’idéal, c’est de trouver un travail stimulant, dans une ambiance agréable, qui te permet de t’impliquer dans plein d’activités que tu aimes et qui vont te permettre de te développer en tant qu’être humain. Si tu n’es pas bien dans ce que tu fais, il n’est pas trop tard pour te réorienter. Courage et fonce !

Établir des priorités

Tu ne peux pas tout faire en même temps. Une fois que tu as compris ça, tu vas voir que ta vie va être beaucoup plus simple. Vaut mieux une chose bien faite que dix faites à moitié. As-tu déjà essayé de débarquer tes enfants à 500 mètres de la garderie, parce que tu n’avais pas le temps de faire le chemin au complet ? Sûrement pas. Tout est une question de priorités, dans la vie. Pour t’aider à bien les établir, rien de mieux que la bonne vieille liste frigidaire. Imagine à quel point c’est satisfaisant de mettre un petit crochet à côté des choses qu’on réalise pour ensuite les remplacer par de nouveaux objectifs. Genre : « Trouver l’amour de ma vie pis être heureuse : check. »

S’entourer de positif

Lors de mes vacances l’été dernier, j’ai lu The miracle morning. Je sais que ce n’est pas un livre pour tout le monde, donc je ne t’en parlerai pas beaucoup, sauf que je peux te confirmer qu’il y a une chose là-dedans qui a changé ma vie au grand complet : ça s’appelle la visualisation. Plusieurs matins par semaine, au lieu d’ouvrir mon cell pour faire défiler les pages d’accueil des médias sociaux, je m’assois dans mon lit environ 15 minutes et je me répète des phrases positives du genre : « Aujourd’hui, je vais passer une belle journée et rendre au moins une personne heureuse. » OK, j’te l’accorde : ça a l’air intense. Au début, je trouvais aussi pis j’avais ben de la misère à penser autre chose que : « Ost* que je resterais couchée à matin. » Sauf que je le fais pis, c’est peut-être une coïncidence, mais je réussis pas mal bien dans la vie, depuis.

Un esprit sain dans un corps sain

Par manque de temps, il arrive qu’on néglige l’un des deux. J’ai commencé à intégrer le sport dans ma routine il y a environ trois mois. Trouver de la motivation, ce n’est pas toujours facile. J’admire les gens qui se lèvent le matin pis qui ont déjà 100 push-up faits, alors que j’suis encore en train de placer le café dans mon filtre. L’entrainement, ça demande de la rigueur, comme le trois quart des choses qu’on va entreprendre dans la vie. Pour ce qui est de l’esprit, eh bien, la lecture, la musique et l’art en général sont de bons moyens de se garder vif et ouvert. Pour ma part, je me suis donné le défi de toujours apprendre quelque chose de nouveau à chaque jour.

Utiliser les échecs comme des leviers de réussite

On s’est tous déjà fait dire : « Faut apprendre à marcher avant de courir, » en se faisant beurrer les genoux de Mercurochrome. Il n’y a rien de mieux que les échecs pour apprendre quelque chose de constructif et ainsi s’améliorer. Tu vas te rendre compte que, même si tu tombes pis que tu n’as pas envie de te relever tout de suite, le reste du monde, lui, continue de tourner comme avant. Ce dernier point est possiblement le plus difficile à appliquer de la liste. Il peut prendre du temps, beaucoup de temps. N’empêche qu’une fois que tu prends du recul et que tu regardes comment tu t’en es sorti, la fierté est beaucoup plus grande quand tu atteins ton but. J’ai toujours pensé que le bonheur est un choix et non pas un état d’esprit. Ne laisse pas les épreuves de la vie casser ton beau sourire : tu détiens la clé de ton bonheur.

Lumos sur la vie d’adulte et pars réaliser tes rêves. Rien n’est impossible!

Source photo de couverture: Tasse Oui Manon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de