Menu

Un Noël zen, c’est possible?

Alors que le décompte avant Noël se compte en nombre de dodos, le stress des fêtes est à son comble. Nos cadeaux ne sont pas finis, on doit cuisiner pour la belle-famille, acheter de quoi s’habiller autrement que l’année dernière aux partys, terminer ses dossiers au boulot avant les vacances… C’est facile de se laisser emporter par l’angoisse de fin d’année. Et si on ralentissait, prenait une grande respiration et se préparait à un temps des fêtes plus zen, moins matérialiste, moins occupé? Un temps des fêtes plus simple, plus reposant, plus agréable? Cette période de réjouissances devrait en être une. Parce que c’est aussi un moment pour soi et, pour en profiter, il faut savoir relâcher la foutue pression qu’on s’impose.

Un Noël moins matérialiste : offrir du temps

Noël est malheureusement devenu une fête très commerciale, un moment de l’année où la consommation est à son comble. J’adore offrir et recevoir des cadeaux, je ne pourrais aucunement prétendre le contraire. Seulement, au cours des dernières années, j’ai constaté qu’offrir peut également être source de stress. On cherche LE cadeau parfait, on se fait un budget qu’on n’arrivera pas à respecter, on finit par loader sa carte de crédit et on perd de nombreuses heures dans les magasins ou sur le web sans trouver ce qu’on aurait donc voulu offrir : un cadeau à la hauteur de la personne à qui l’on souhaite faire plaisir.

Et si on se simplifiait la vie? On peut passer ce précieux temps à confectionner un petit cadeau maison, à définir un concept génial ou à écrire une carte de souhaits qui vient du cœur. Un présent n’a pas besoin d’être matériel. Il peut être une invitation à faire une activité ensemble, que ce soit une journée dans son spa préféré, un road trip gourmand ou des billets pour une pièce de théâtre. L’activité n’a pas besoin d’être coûteuse : une balade en nature, du gardiennage, une visite guidée du Vieux-Montréal, etc. Il suffit d’écouter la personne, ses intérêts et ses désirs, puis de regarder autour de nous pour y voir germer des idées. Mais surtout, n’oublie pas que ton cadeau n’a pas besoin d’être le plus extravagant et le plus original pour être réussi. Parfois, rien ne fait plus plaisir à une personne débordée qu’un pot de sauce à spaghetti maison!

Un Noël moins stressant : respecter ses limites

Pour un Noël zen, il est essentiel de savoir reconnaître, établir puis respecter ses limites. On n’a pas les moyens de faire des cadeaux à tout le monde cette année? On le dit tout simplement et on offre ce qui nous est possible d’offrir sans faire de trou dans son portefeuille. Outre les limites financières, nous devons parfois accepter de décevoir en refusant certaines invitations. Si tes parents sont séparés et que tu es en couple, tu sais à quel point c’est difficile de faire plaisir à tout le monde. C’est encore plus difficile si des centaines de kilomètres séparent chaque maisonnée qui t’attend. C’est important de passer du temps avec ses proches pendant les fêtes, mais c’est tout aussi important de prendre soin de soi afin d’arriver en un seul morceau en janvier. Garde-toi des moments libres pendant tes vacances pour pouvoir te reposer ou tout simplement avoir la liberté de faire ce qui te plaira au lever du jour. Une journée go with the flow fait toujours le plus grand bien. Sans obligations, attentes ou promesses, voilà tous les ingrédients pour décrocher!

Un Noël plus zen : lâcher prise

L’essentiel pour un Noël sans stress est de savoir lâcher prise. Cette leçon qu’on devrait appliquer tout au long de l’année est particulièrement importante pendant le temps des fêtes. Accepter qu’on ne puisse pas être partout à la fois, cuisiner soi-même tous les repas, faire plaisir à tout le monde en plus d’être d’un enthousiasme à toute épreuve. La perfection n’existe pas. Ce Noël ne sera peut-être pas digne d’un conte de fées, mais il sera authentique et c’est tout ce qui compte.

Passer du temps en famille peut être confrontant, nous ramenant nos vieilles blessures, nos vieilles craintes, nous rappelant d’où l’on vient. Accepter que nous ne sommes pas une famille aussi unie et aimante qu’on le voudrait permet de vivre cette période plus sereinement. Savoir garder des moments tampons entre les réunions familiales est également une petite astuce qui préserve notre énergie et réduit les irritations. Il ne faut pas hésiter à dire non lorsque c’est trop. Mieux vaut expliquer nos limites ou les faire comprendre doucement que de passer nos vacances à refouler les frustrations et s’épuiser.

Cette année, j’ai la chance d’avoir de vraies vacances des fêtes qui me permettront de satisfaire mes propres envies tout en étant présente pour mes proches. Je sais toutefois que ce n’est pas tout le monde qui a cette chance. Si tu fais partie des gens qui travaillent pendant les fêtes, par choix ou par obligation, je te souhaite de savoir y trouver ton plaisir en t’accordant des petits moments juste pour toi et en te permettant de célébrer entre deux quarts de travail sans culpabilité.

Joyeuses fêtes!

Photo de couverture : Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de