Menu

Le bon timing

J’ai toujours trouvé que c’était de la bulls**t comme excuse. Le « timing ». Dis-moi n’importe quoi, mais dis-moi pas que t’es pas prêt pour nous. Y’a rien de pire.

Maintenant que je suis dedans, je comprends très bien. Désolée à tous mes ex sur qui j’ai crié quand ils m’ont dit ça.

J’espère que tu comprendras aussi. Je veux tout sauf te faire du mal. Mais j’ai entendu dire qu’on ne pouvait pas tout avoir dans la vie. Pardonne-moi. Je te prendrais sûrement dans 5 ans, mais là, j’ai 19 ans. J’étais obsédée avec l’avenir. Je voulais préparer l’arrivée de mes bébés et mon hypothèque de maison. Mais je viens de réaliser que je suis tellement pas prête pour tout ça. J’ai tellement d’expériences à vivre, partant de la tournée des bars jusqu’au tour du monde en sac à dos.

C’est pas le bon timing pour moi, pour être en couple. Parce que je veux me concentrer sur mes études. Pis mon sommeil. Parce que je veux avoir le temps de prendre un bain Lush sans que personne attende après moi pour qu’on aille se coucher. Parce que je suis tannée d’être prisonnière des autres. J’ai envie de rien devoir à personne. De faire un one night à me clencher Jane the Virgin en une nuit. Faire ce que je veux, quand je veux. Je suis peut-être égoïste. Ou j’ai peut-être juste passé trop de temps de ma vie à me consacrer à des gens qui en valaient pas la peine.

J’ai toujours été le Dalaï-lama réincarnée. La blonde qui va sauver ses chums. Je suis épuisée, je pense. J’ai utilisé tous mes champignons à Mario Kart. Je crois que je dois ralentir, et m’écouter moi-même.

Aujourd’hui, j’apprends à dire non. Aujourd’hui, je me passe en premier. Pour mon bien-être physique et mental. Pour ma réussite. Pour mon bonheur. Pour vraiment apprendre à me connaître. Pour pouvoir me définir sans toi, sans personne.

Je crois que quand ça va être le bon timing, je vais le savoir. Mon amie me dit toujours que « l’amour, c’est 50 % des sentiments, 50 % du timing ». Un matin, je vais peut-être me réveiller, me regarder dans le miroir et réaliser que je suis prête à m’engager. Ça va peut-être arriver quand je vais rencontrer « THE ONE ». Mais peut-être que la vie, c’est plus compliqué que ça, aussi. La vie, c’est peut-être avoir peur d’être seule, mais être pas bien en couple. La vie, c’est peut-être aussi blesser des gens qu’on aime, même si on le veut pas. C’est sûrement aussi un jeu de circonstances. C’est peut-être juste un amalgame d’essais-erreurs, de mauvaises décisions, d’impulsivité, de beaux moments des fois, et de belles rencontres qui vont, un jour, arrivé à ce fameux bon timing.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception site web - Effet Monstre