Menu

Se résoudre à tenir ses résolutions

Au lendemain du jour de l’An et de cette période de réjouissance, d’abus et d’abondance, nombreux se sont fait des promesses positives et proactives afin de changer pour le mieux. Entre deux verres de champagne un « Moi là là, en 2018 là là… » et « Plus jamais… à partir de demain… ». Malheureusement, la majorité ont sans doute déjà oublié ces déclarations bien intentionnées et ces engagements égosillés. Il ne suffit pas de vouloir, il faut faire. C’est bien beau décider, encore faut-il sérieusement s’engager. Et si les résolutions c’était plus que de s’abonner au gym en janvier et promettre d’arrêter de fumer? Et si se résoudre à tenir ses résolutions pour de bon demandait plus de persévérance et de force? Comment tenir le coup tout au long de l’année et pour le reste de sa vie?

Faire une liste

J’ai pris l’habitude de tenir une liste de buts à atteindre à court et long terme. Une énumération de changements que je souhaite effectuer dans ma vie, d’habitudes saines que je veux intégrer à mon quotidien, et de rêves que j’aspire à vivre et revivre. Je profite donc du nouvel An pour mettre cette liste à jour. Plutôt que de me lancer un nouveau défi par an, je raye ce qui est fait, j’encercle ce qui est en « work in progress » et j’ajoute de nouveaux défis. C’est aussi pour moi une belle occasion afin d’accomplir une rétrospective de mon année et un bilan complet. Je peux donc préciser certains points sur ma liste et aussi enlever ce qui ne s’applique plus. Je maintiens donc une certaine mouvance dans mes résolutions. Elles progressent avec moi, me font évoluer. Je me suis résolue à tenir une liste actuelle et accessible de mes résolutions. Mon écriture sur une feuille, preuve sensible de mon engagement envers moi-même.

Un entourage qui t’encourage

Prendre une décision pour le mieux ce n’est pas toujours facile et le chemin à entreprendre nécessite supports et encouragements. J’insiste donc sur le fait de s’entourer de gens qui influenceront positivement notre cheminement vers l’accomplissement et le maintien de nos résolutions. Il n’y a pas que moi qui ai accès à ma liste, mes proches aussi. Cela motive certains de mes amis à s’impliquer dans mes défis et d’autres à s’informer régulièrement de ma progression. Le fait de se sentir soutenu et de ne pas être seule dans un processus de changement à un impact direct sur la motivation et la persévérance.

Avant, pendant, après

On se donne un an maximum pour arrêter de fumer ou pour bien manger et on laisse le temps ronger notre motivation et gruger notre bienveillance un jour à la fois. L’étau dans lequel on se place pour réaliser notre but est parfois trop fixe par rapport à notre évolution. En faisant du temps notre allier plutôt que notre juge, il est beaucoup moins pénible de s’adapter au changement. Il est donc important de se donner de la liberté et des balises claires pour être en mesure de se situer par rapport à nos besoins et à la réalité. Il vaut mieux prendre son temps et maintenir nos accomplissements à long terme que de se dépêcher à changer nos habitudes pour quelques jours seulement… Prévoir, agir, maintenir, à son rythme à soi, un jour à la fois.

Au lendemain du jour de l’An et de cette période de réjouissance, d’abus et d’abondance, je me suis fait la promesse de continuer à changer pour le mieux. Je garde ma liste à vue d’œil et quand j’ai tendance à la négliger mon entourage est là pour me la remettre sous le nez. J’ai arrêté de stresser avec mes résolutions. Un petit défi à la fois, un grand changement de temps en temps, une constante évolution. C’est comme ça qu’on tient le coup tout au long de l’année et pour le reste de sa vie, en prenant de bonne résolution chaque jour, pas juste le 1er janvier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de