Menu

À la conne qui texte au volant

À la conne qui texte au volant, si le chapeau te fait…

La route est belle, j’suis d’bonne humeur.

Le volume est monté dans l’tapis. J’écoute les Spice Girls. Non. ELLES m’écoutent crier leurs hits. Je suis la « poche » Spice.

Devant moi, une voiture qui roule aussi droit que la face d’un Picasso. Une roue dans la voie de gauche, un miroir dans l’accotement et l’attention dans l’nombril.

Elle avance à une vitesse aussi constante que l’prix du gaz.

Je ne la dépasse pas, je dois sortir à la prochaine bretelle.

Il se trouve que nous sortons au même endroit.

La conductrice devait penser que nous étions toujours sur l’autoroute.

Elle a brûlé son stop et a complètement ignoré l’enfant au chandail fluo qui attendait pour traverser la rue.

Je la rattrape tout de même à la vitesse fulgurante de 30 km/h et nous voici côte à côte à une lumière rouge. Je tourne la tête vers la droite pour me donner une idée de la conne à qui j’avais affaire.

C’est ça. Elle texte.

Je prends mon courage et crée un eye contact avec ma conne.

Je montre mon téléphone cellulaire et j’y vais d’un signe de « non » avec mon index. En 1992, ce doigt-là me servait à nettoyer mon nez. Aujourd’hui, il nettoie les idiots. J’vieillis!

Et la conne de me répondre par son majeur.

Avec des réflexes comme les tiens, oublie-moé pour être dans ton équipe à une semaine de survie en forêt!

Nos vitres sont baissées. Je lui dis :

« T’as manqué ton stop! Y’avait un enfant qui attendait sur le coin avec un orignal en laisse! »

Le vide dans ses yeux…

Tout ce qu’elle a à répondre :

« T’es qui, la police? »

En plus d’être conne, t’es folle! J’ai peur aux glissades d’eau! Penses-tu vraiment que j’vais plonger dans l’fleuve pour sauver un chat qui se noie!?

C’est l’fun. Tes répliques ont le succès d’un Zellers.

Arrange-toi pas pour qu’on parle de toi au passé, lâche ton cell.

Mais tu t’en fous. La lumière tombe au vert et tu pars en me faisant un clin d’œil.

Je vois ton regard baissé, toujours en direction de ton téléphone.

La vraie police était juste à côté de toi, de l’autre bord, celui auquel tu ne portais pas attention.

Tu te fais coller.

Veux-tu un lift? Appelle un taxi!

J’voudrais jamais être conne comme toi.

Photo de couverture : Source

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on StumbleUponShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de