Menu

Lettre à mon futur amoureux

Lorsque t’arriveras dans ma vie, j’te l’dis tout d’suite, ça s’peut que je n’y crois pas vraiment. Ça s’peut aussi que j’me protège le dedans, mon p’tit cœur qui ressentira la crainte de souffrir une fois de plus. Ça s’peut que j’sois la fille la plus indépendante que t’aies jamais rencontrée. Même quand j’aurai une envie folle de t’revoir, au départ, ça s’peut que j’me retienne de toutes mes forces pour pas te l’dire.

Mais même si mes mots manquent, mes élans vers toi aussi, regarde et lis dans mes yeux. S’ils brillent quand tu m’parles ou même juste quand tu m’regardes sans rien dire, reste! Je t’en prie, reste et sois patient. Mes yeux, ils ne mentent jamais. Et si je ris à chacune de tes paroles « dites » drôles, beaucoup ou même juste un peu, alors là, t’auras d’sérieux bons indices. T’arriveras à m’faire baisser la garde plus vite que tu n’le crois.

J’te l’promets, tu n’vas pas l’regretter. Je sais que j’peux encore aimer. Même si ça m’fait peur, j’te l’dis, il y a une grande place dans mon cœur pour toi. Et crois-moi, mon courage est encore plus grand que ma fragilité. J’veux et j’peux encore être chavirée!

Là, il y a tout qu’un gros ménage à faire dedans. Il y a des fantômes et un peu trop de blessures pas guéries. Tant d’sentiments déçus et d’rêves brisés. J’dois tout nettoyer avant que t’arrives, alors ne me surprends pas tout d’suite. J’veux pas partager tout ça avec toi, pas maintenant. Attend encore un peu, juste un peu.

Laisse-moi l’temps d’apprendre à m’aimer un peu, beaucoup. Ça fait drôle dit comme ça, mais crois-moi, c’est la plus belle chose que j’peux faire pour moi, pour toi aussi. Ça m’permettra de pas hésiter trop longtemps avant de t’ouvrir mon cœur. Ça m’permettra de croire que, moi aussi, quelqu’un de bien peut m’aimer vraiment, comme j’suis moi. Et d’pas compter sur toi pour combler un grand vide parce que j’aurai su l’remplir toute seule, comme une belle-grand-fille. Tu seras alors pour moi un beau cadeau que la Vie m’aura offert. Pas un sauveur ou un autre que j’voudrai sauver pour me prouver que l’amour que j’ai pour les autres, mais pas pour moi, peut changer l’monde.

Attends encore un peu, mais fais-moi la promesse que t’arriveras un jour, au bon moment. Le bon, pour toi comme pour moi. Parce que si t’es pas prêt à m’aimer, vraiment, ne m’laisse jamais tomber amoureuse de toi. Je t’en prie. Ne fais jamais briller mes yeux pour toi si tu n’peux pas m’aimer de tout ton cœur. Ne m’donne aucune raison d’laisser les papillons s’envoler dans mon dedans si t’es pas prêt. Si j’suis pas celle que tu veux vraiment ou si t’espères que tu pourras peut-être me changer, prends un autre chemin, marche pas sur le mien.

En fait, ça s’peut que t’aies des blessures, toi aussi. Quand on a déjà aimé et que ça s’est terminé, ça fait ça, des blessures. Guéris-les tant qu’tu peux, parce que si tu crois aussi que ça en vaut la peine, nous deux, j’vais t’attendre.

J’veux qu’on s’tienne souvent la main. Quand on va regarder un film juste tous les deux, j’te vois la tête appuyée sur mes cuisses. J’vais jouer dans tes cheveux tant que ça t’fera du bien. Je baisserai parfois mes yeux vers toi juste pour te regarder et t’sourire, pour me dire que j’suis chanceuse que tu sois là. Et si t’en as pas, des cheveux, parce que c’est beau aussi un coco pas d’cheveux, je vais passer mes mains dessus avec tout plein d’douceur. Quand on va faire dodo ensemble, on s’collera peut-être pas toute la nuit. C’est OK pour moi, tu sais. Mais si tu t’réveilles parfois en t’retournant, tu pourras m’déposer un p’tit bisou dans l’dos, ou dans l’cou, c’est comme tu veux. C’est sûr que si tu m’fais ça, tu m’verras sourire dans mon sommeil. Ou j’ferai un p’tit « mmmh… », et j’te déposerai toujours ce p’tit bisou en m’retournant, à mon tour. Même quand on aura eu un désaccord, j’le ferai, promis. Parce que je n’ai plus l’intention de les laisser briser l’amour, ces désaccords.

Les jours où j’m’aimerai un peu moins, quand j’aurai moi-même du mal à m’supporter, STP, ne me fuis pas. Ne m’donne pas raison. Ne m’tourne pas l’dos à cause de mes satanées hormones que j’arrive pas toujours à gérer aussi facilement que j’le souhaiterais. Sois fort! Fais-moi rire. Dépose un p’tit bisou sur ma tête, effleure-moi, fais-moi tes yeux de p’tit-minou, j’vais craquer et t’aimer encore plus pour ça, c’est sûr!

J’ai besoin de mes p’tits moments pour moi, j’vais aussi respecter les tiens. L’amitié, c’est important, j’vais pas tenter de t’éloigner de tes amis. Tant que je sentirai ton amour sincère et que j’sentirai grandir notre NOUS, que j’aurai confiance en toi, je n’aurai jamais peur de t’laisser toute la liberté dont tu as besoin.

J’veux qu’on puisse jaser de tout, et parfois de rien. Des conversations profondes, philosophiques, de nos rêves, nos peurs, nos projets, nos sentiments, de notre p’tit quotidien, nos savoirs, nos doutes, et d’autres qui ne mèneront nulle part, mais qui nous feront juste tellement rire, un peu trop fort. Parce que j’te l’dis, j’veux pas toujours qu’on s’prenne au sérieux. Et parfois, partager des silences tout aussi riches de sens. Oh oui, j’veux qu’on puisse être bien aussi, ensemble dans le silence. Ça s’pourrait que j’te demande ce à quoi tu penses, ou peut-être pas. J’suis une fille et ça fait ça parfois, les filles. Ben oui!

J’dois t’avouer, j’ai hâte que tu sois là, mais cette fois, j’me suis fait la promesse d’attendre l’Homme, le BON. Mais aussi d’être à la hauteur, avec un p’tit cœur, pas si p’tit finalement, complètement libre pour LUI, pour LUI tout seul. Alors si t’es LUI, j’te dis à bientôt, dans un demain pas trop lointain. Juste pas maintenant, mais bientôt.

Là, j’réanime la flamme dans mon dedans pour que j’puisse briller à nouveau, pour que toi tu puisses me voir et m’reconnaître. Pour que tu te sentes bien aussi avec mon p’tit-moi-tout-vrai.

Fais d’beaux rêves, peut-être qu’on s’y croisera?!? Qui sait?

Source photo de couverture

24 thoughts on “Lettre à mon futur amoureux

  1. Wow! Très beau texte, remplie de vérités! Très touchant et c’est tellement ça qu’on espère aussi. Tout est bien dit et exprimé, vraiment, bravo!

  2. Wouah. Juste Wouah. J’ai ressenti toutes les émotions que tu as pu partager et surtout ce que tu as pu ressentir pendant l’écriture de ce texte.
    Franchement, magnifique texte vraiment

  3. Moi c’est pas compliqué, en lisant ce texte j’avais l’impression que c’est moi qui parle…tout est là ce que je pense, ce que j’ai vécu et ce que je veux…Merci de ce merveilleux partage c’est clair que je vais m’en servir pour celui que mon cœur choisira. 🙂

  4. …. c’est tous qui me manque d’elle …, écrit avec des lettres … imprimées dans sont cœur… je le compris trop tard … que ta vie soit belle et radieuse… je t’❤️

  5. Waouw merci Ouiiii tellement vrai, juste! Ouiiii c’est exactement ça! Et j’y crois profondément! Merci le lire me confirme dans ce que je sentais! Waouw quelle merveilleuse synchronicité!
    bisous

  6. Vraiment wowww!!!!!!
    Cettte lettre devrait passer a l histoires tellement elle est complète et pleine d authicité, de vérité… il faudrait que tous les futurs amoureux puissent la lire…
    Merci ça a fait un bien immense de vous lire❤️❤️❤️❤️

  7. Quelle coïncidence !
    En lisant ce texte, je me suis sentie comme si c’était moi qui l’avais écrit pour l’homme qui arrive justement aujourd’hui, en fin d’après-midi.
    Très bien écrit !

  8. Bien pour le romantisme excellent si tout pouvait se passer ainsi.L’alchimie entre 2 être aimés est le sentiment que l’on aura besoin l’un de l’autre s’accepter tel quel,aimer c’est vibrer ensemble dans la même direction avec la même nostalgie.
    Cest le propre de l’amour….d’être forcé de croitre sous peine de diminuer.Bon courage surtout bonne chance

    • Bon matin a toi… Comment vas-tu? Moi, « So So » J’ai lu se texte sans prétention, sans même savoir si hier… Plutôt se matin… Ce n’était qu’un regard parmi d’autres… Ou si ce n’était que les effets de c’est nombreuses bières que nous avons bu 😛 mais c’est probablement a cause de cela que nous avons pu se dire très brièvement, ouvertement, se que l’on pensait tout bas… Pour ma part celà date de bien avant se matin… Mais nous connaissons notre situation ou plutôt la mienne… J’aimerais te partager un sentiment que je ne te souhaite jamais de vivre un jour, celui d’être foudroyé par un attirance que je ne peux le décrire et ne pas pouvoir y toucher… C’est dure a expliquer… J’ai vue dans tes yeux lorsque j’ai du quitter, la petite fille en toi du secondaire qui regarde sont « kick » de l’école. J’avais l’impression de redevenir ado. J’aimerais que tu relis le 6ieme paragraphe de ce texte ci-dessus, j’aimerais te faire cette promesse… J’aurais tellement a te dire et nous nous connaissons que très peu. J’espère ne pas briser se lien malgré la douleur que ça apporte… Mais ce n’est malheureusement pas toutes les « histoires » d’amour qui finissent bien…

  9. Mon attentes est déjà fait. Depuis plusieurs années , Et je continue toujours, Jusqu’au bon moment, jusqu’à la prochaine foi ( aux bon moment pour toi. Merci à toi pour tout les beaux mots. Et tout ce que tu à fait pour moi. Je t’aime fort fort .

  10. Quelle profondeur dans ces mots. Pleins d étincelles dans les yeux..magnifique lettre pleine d émotions pour ressentir tout ce que le coeur et l âme ont envie de dire ou d écrire. Merçi tellement touchant

  11. Sympa cette p’tiote bouteille à la mer…
    D’ici que tu hombre la lise?…bah le mieux c’est se bouger les miches…
    De t’aimer toi toute seule et savoir être en silence…tu sais !! Le truc impossible d’Elizabeth dans  »mange, prie, aime »
    Y’a des tunnels obligés dans cette vie…
    Des moments où tu te dis…p’tain le jour où j’le rencontre c’est direct une mornifle dans la chetron…pour l’attente!!!
    Parce-que l’temps passe…et l’angoisse de l’affaissement ce fait chaque jour un peu plus sentir…clair que l’affaissement ne concerne que les organes et la peau… en même temps c’est plus difficile à fourguer sur l’marché des secondes mains…
    Y’a aussi l’machin biologique qui influe…genre j’veux des gosses à quarante plombes…
    Mais mais que ce soit…meetic ou bouteille à la mer…c’est kif kif bourricot…ce qui doit être sera!…
    L’anxiété est le poison du futur…la dépression celui du passé… eeeet l’amour ne supporte pas les poisons …pas plus non plus les craintes de l’horloge ou de la poésie du temps qui passe…
    Y’a juste….pour que la magie opère– à ce que le plumage soit en accord avec le verbiage…
    Y si chica… comment aimer l’autre si l’on ne s’aime pas soi même?…
    Comment connaitre l’autre si l’on ne se connait pas soi même?….du coup tu t’dis putaing la vache!!!… l’étau se resserre…et le choix se fait chenu…eeeet dans l’marché des secondes mains la bonne occase est plutôt rare…
    Que nenni tout cela.
    Illusion, illusion oublions les protocoles de nos choix…
    Les vibrations s’harmonisent et se rencontrent quand c’est l’heure…le reste n’est que l’écriture de nos peurs…
    Las problemas esta es que la maturité s’acquiert pour la plupart qu’avec le temps…alors de serieuses accointances avec la gériatrie peuvent être nécessaires…
    J’taquine la!!… quoique…

    Usons du temps solo qui nous est imparti pour apprendre, pour expérimenter…pour s’amuser…comment être bien avec l’autre si on est pas foutu d’être bien avec soi même?…bien qu’on chouine  »que la vie prend une autre saveur lorsqu’elle est partagée »…le laïus des plus classique!!!
    Sur ce te deseo un buen camino…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de