Menu

La pression d’être parfaite

Je ne sais pas toi, mais, moi, j’ai toujours été du genre à savoir ce que je voulais dans la vie et ce que je vaux. Je suis du genre sociable et enjoué. À cause de ça, les gens autour de moi ont tendance à penser que j’ai une vie parfaite. Je donne l’image de la fille qui a réussi à get her shit together et qui continue de réussir. Mais la réalité, c’est que même les gens qui ont cette apparence ne sont pas nécessairement plus heureux. La perfection, ça vient avec un haut niveau de pression de plus.

Depuis que je suis toute petite, les gens me disent que je suis destinée à réussir tout ce que j’entreprends dans la vie. Je vois ces gens-là réussir professionnellement, avec leur grande carrière et leur sourire fendu jusqu’aux oreilles et je me dis que le prix de la réussite peut tout de même être du faux bonheur. Je me demande vraiment si ces gens-là peuvent être heureux.

La réalité, c’est que, se faire dire tous les jours qu’on a une vie parfaite alors que ce n’est pas du tout le cas, ça fait mal. Quand un échec arrive, on sent qu’on déçoit chaque personne qui croit en nous, on ne se sent pas à la hauteur et, pire encore, se sent emprisonné dans un cercle où tout va mal alors que, normalement, tout devrait bien aller.

On va se le dire, la vie est dure pour tout le monde, peu importe ce dont notre vie a l’air de l’extérieur. Les apparences sont souvent trompeuses et les gens qui ont l’air le plus heureux sont parfois ceux qui le sont le moins.

Je ne vais pas vous mentir, je suis sincèrement convaincue que je vais réussir ce que j’entreprends dans la vie, mais pas maintenant. Maintenant, ma vie est un chaos où ce que j’entreprends me stresse et m’empêche de dormir. J’ai ce poids constant sur mes épaules. Mais je pense que, parfois, pour voir clair, il suffit de tout laisser tomber pour ensuite se raccrocher à ce qui nous tient à cœur. On voit plus clair quand on n’a rien à perdre.

Alors, pour tous ceux qui ressentent une telle pression, votre vie, c’est de la marde, elle n’est pas parfaite et vous n’êtes pas obligé.e.s de tout réussir dans la vie. Après tout, on apprend de nos échecs, alors je vous en souhaite une pelletée. Je vous souhaite de vous planter solide, pour apprendre que, finalement, la réussite, c’est surfait et ça ne nous rend pas toujours plus heureux!

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de