Menu

Entrevue avec les deux femmes derrière le projet On SEXplique ça

J’ai eu le plaisir de faire une entrevue avec deux jeunes femmes passionnées par leur projet et leur domaine : Émilie et Isabelle. À la tête d’un projet plus que pertinent qui permet l’éducation sexuelle des jeunes via les médias sociaux, elles nous parlent de leur plateforme web On SEXplique ça.  

Comment est né le projet On SEXplique ça et pourquoi avez-vous choisi spécifiquement ce nom de projet?

Le projet On SEXplique ça est né du fait que l’engouement sur Internet et les réseaux sociaux par rapport à la sexualité grandissait à vue d’œil. Cependant, les ressources fiables et à jour en matière d’éducation sexuelle étaient assez rares pour ne pas dire inexistantes. Nous avons donc décidé de mettre sur pied une entreprise d’éducation à la sexualité qui utiliserait les plateformes web et les réseaux sociaux pour rejoindre les jeunes, clientèle qui est avide de réponses en matière de sexualité. Le nom évoque donc les mots SEXE et EXPLICATION, car nous offrons du contenu sexo-éducatif et nous répondons aux questions des adolescents qui nous suivent sur nos différentes plateformes (YouTube, Instagram, Twitter, Facebook, etc).

Quelle est la mission de On SEXplique ça?

La mission d’On SEXplique ça est de promouvoir une sexualité saine, inclusive et positive. Nous sommes d’avis qu’être sexologue, c’est accepter à la fois le privilège ainsi que la responsabilité d’être un agent de transformation sociale, et c’est pourquoi nous tentons de transmettre notre passion à travers ce projet afin de contribuer à l’avancement social de la sexologie. Ouverture, respect, diversité et compréhension sont tous des thèmes que nous aspirons à répandre auprès du grand public à travers ce projet. Démystifier plusieurs tabous concernant la sexualité et pallier le manque d’éducation sexuelle est primordial pour nous. Contribuer au rayonnement de la profession de sexologue est important pour nous, c’est-à-dire qu’en ayant mis sur pied cette entreprise, nous espérons aussi informer les gens sur les compétences et les habiletés des professionnels issus du bac en sexologie.

Combien de capsules avez-vous tourné en tout? Y a-t-il des sujets qui vous passionnent particulièrement parmi celles-ci?

En date d’aujourd’hui, plus d’une soixantaine de capsule sexo-éducatives ont été réalisées et diffusées sur notre site web et les médias sociaux. De plus, un nouveau projet de capsules-vidéos prendra forme d’ici quelques jours, mais dans un format différent. Plusieurs capsules ont d’ailleurs été tournées pour ce projet spécial et beaucoup d’autres sont à venir. Plusieurs sujets nous tiennent à cœur, mais nous sommes d’avis que chaque sujet devrait être abordé avec les adolescents (oui, oui, les soixante!). Nous avons d’autres idées de capsules sexo-éducatives à venir, nous suivons aussi les nouvelles tendances et les derniers développements concernant des nouvelles technologies ou problématiques en matière de sexualité.

Combien d’heures de travail sont nécessaires au tournage d’une capsule? 

Pour ce qui est des capsules déjà diffusées, on parle d’à peu près 10 heures de recherche et d’édition, 1 à 2 heures de captation et près de 10 heures de montage pour chacune des capsules. On peut donc affirmer qu’un travail colossal a permis de faire naître ce projet et que l’aide d’une graphiste a été nécessaire, étant donné que chaque capsule totalise un peu plus de 20 heures de travail.

Combien de personnes rejoignez-vous avec vos capsules? 

Nous rejoignons beaucoup de personnes à travers la francophonie, entre autres grâce aux réseaux sociaux. Notre page Facebook s’approche du 2000 abonnés et notre chaîne Youtube comporte des vidéos calculant près de 50 000 vues. Nous recevons plusieurs questions par jour, autant sur notre site web que via nos autres plateformes. Certains professeurs et collègues utilisent aussi nos capsules en classe avec leurs élèves pour aborder différents sujets, de même que le Secrétariat à la condition féminine.

Vous avez gagné deux prix, déjà, pour votre projet, étant récipiendaires d’une bourse de reconnaissance de l’implication étudiante au sein de l’UQÀM (projet de l’année 2017) et lauréates nationales et régionales du défi Ose Entreprendre : volet universitaire et petit groupe de l’année 2017. Comment vous sentez-vous d’avoir été reconnues ainsi pour votre implication?

Évidemment, nous sommes heureuses de constater la reconnaissance de notre implication chez nos pairs, mais nous gardons en tête que ce projet, à la base, était destiné au public adolescent et que notre plus grande récompense demeure d’éclairer les jeunes pour les inciter à mieux vivre leur sexualité et leurs relations interpersonnelles. De plus, nous sommes toujours partantes pour essayer de nouveaux projets avec différents organismes ou entreprises; nous croyons qu’On SEXplique ça gagne à être connu, non seulement auprès des jeunes mais aussi des moins jeunes! Notre contenu aborde plusieurs thèmes qui ne se limitent pas qu’à la période que représente l’adolescence et il pourrait ainsi servir à plusieurs endroits ou pour plusieurs clientèles.

Pour conclure, quels sont vos souhaits et projets pour l’avenir avec votre plateforme web? 

Pour les prochaines années, nous souhaitons éventuellement tourner de nouvelles capsules web sur de nouveaux sujets et nous aimerions aussi traduire tout le matériel déjà disponible. Chaque capsule serait donc traduite en anglais et en espagnol. D’ailleurs, nous aimerions traduire notre contenu pédagogique sexo-éducatif, car nous offrons aussi du contenu pédagogique clé-en-main (qui, pour l’instant, demeure en français) avec des activités et des questionnaires à faire en classe avec les élèves pour assurer les apprentissages proposés par le nouveau programme d’éducation à la sexualité du MEES qui verra le jour sous peu dans toutes les écoles primaires et secondaires du Québec. Notre portail web est en développement afin d’offrir non seulement du contenu pédagogique et sexologique adapté ainsi que personnalisable pour ceux qui auront à donner ce cours à leurs élèves dès l’automne prochain, mais aussi pour pouvoir offrir nos services en tant que sexologues conférencières pour animer des ateliers dans les écoles ainsi que des formations spécifiques pour ceux nécessitant une mise à jour sur différents sujets sexologiques (harcèlement sexuel, consentement, relations saines, orientation sexuelle, ITSS, contraception, etc.) comme les intervenants scolaires, les enseignants, les parents, les employeurs… Essentiellement, nous travaillons fort pour être et demeurer un gage de qualité en termes d’éducation à la sexualité en mettant l’accent sur une sexualité saine, positive et inclusive et nous nous efforçons d’appliquer ce principe à travers notre projet dans notre quotidien.


Crédit : On SEXplique ça

Pour découvrir On SEXplique ça :

Site web : http://onsexpliqueca.com/a-propos/

Facebook: https://www.facebook.com/onsexpliqueca/

YouTube :  https://www.youtube.com/channel/UC0kNSh-Qd7_Lr2GnImzu5CQ

Instagram : https://www.instagram.com/onsexpliqueca/

Twitter : https://twitter.com/onsexpliqueca

Crédits photos : On SEXplique ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de