Menu

C’est la Saint-Valentin et je t’aime quand même!

Le mois de février vient de commencer. Ça veut dire que c’est le temps de l’année où les étalages des commerces s’emplissent de rose et de rouge, tout comme nos joues lorsqu’on sort à l’extérieur. C’est le temps où les salles de classe sentent les cœurs à la cannelle et où les vieux memes de cartes de Saint-Valentin ressortent de leur trou pour venir défiler dans notre actualité Facebook. En effet, c’est ce fameux temps de l’année où les gens décident d’écrire des publications engagées sur la laideur de cette fête mercantile qu’est la Saint-Valentin, la maudite fête inventée par les compagnies de carte de souhaits, la maudite fête destinée à faire sentir mal les gens seuls… la maudite fête inutile parce qu’on devrait se le dire chaque jour qu’on s’aime!

Mais est-ce qu’on le fait dans la vraie vie? Pas juste à nos amoureux ou à nos enfants, mais aussi à nos proches? Est-ce qu’on appelle maman et papa tous les jours pour leur dire qu’on les aime? Est-ce qu’on le dit à nos ami.e.s même juste une fois par semaine? Parce que c’est bien beau être contre la surconsommation, mais est-ce qu’on est obligé de boycotter l’amour sous prétexte que c’est le 14 février? Quand on y pense, le PDG d’Hallmark ne fera pas de profit si on écrit tout simplement un poème à notre ami sur une napkin sur l’heure du diner. Je comprends que ça reste d’encourager le concept de la Saint-Valentin, mais  ensemble, avec de petits gestes, on a le pouvoir de révolutionner la Saint-Valentin pour en faire une vraie fête de l’amour et non pas une fête à profits. Il n’y a personne qui nous oblige à dépenser. Il suffit de prendre un petit 5 minutes pour appeler nos parents, nos amis, de leur fabriquer une carte ou de leur faire un petit plat.

C’est nous qui choisissons d’en faire une fête superficielle en achetant des roses ou des chocolats, mais il y a tellement d’autres solutions gratuites pour déclarer son amour à quelqu’un. On ne devrait pas avoir peur de se montrer qu’on s’aime le jour de la Saint-Valentin, même si c’est ce que l’on attend de nous. Souvent, on tient pour acquis que les gens le savent déjà. Je pense que l’on ne peut jamais donner trop d’amour et que si cette journée-là nous permet de nous arrêter deux minutes pour nous rappeler d’en faire part, eh bien tant mieux!

Enfin, ça va de soi de nous questionner quant à notre participation à cette célébration, mais il ne faut pas oublier qu’elle a l’authenticité qu’on lui porte.

Crédit de la photo de couverture (collage) : Ben Lewis Giles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre