Menu

Changer sa couleur de cheveux : l’entre-deux à savoir

J’ai souvent des clientes qui me demandent de passer du roux au cendré, du noir au blond, de pastel à naturel, et je me suis dit que je leur dédierais cet article – et un peu à tout le monde qui ne comprend pas qu’on ne change pas de couleur de cheveux comme on change de perruque. J’avais écris il y a un petit moment un article sur l’entre-deux à savoir pour passer du noir au blond, qui a été lu et partagé des milliers de fois. Je me suis dit qu’un article refresh ne ferait pas de tort, alors lançons-nous.

D’abord, la couleur la plus ironique à demander (amis coiffeurs, roulons-tous les yeux ensemble) :

« J’ai les cheveux noirs, je me colore avec les boîtes en vente en pharmacie, et j’aimerais ça devenir blonde platine. Dans combien de rendez-vous je serai blonde? Est-ce que je vais pouvoir garder mes cheveux longs qui m’arrivent aux fesses? Combien d’argent je devrai investir? »

Ok girl, j’espère que tu as un bon budget capillaire, sinon abandonne le projet tout de suite, ou rase-toi la tête (ben quoi!). J’ai mis la situation plus dramatique qu’elle l’est vraiment, mais vous voyez le genre.

Les colorations de pharmacie ne sont pas mauvaises en soi si tu comptes avoir la même couleur pour le restant de tes jours, mais si tu penses changer, elles sont très difficiles à décoller du capillaire. J’aimerais aussi décortiquer que même avec le miraculeux produit Olaplex, ça va être très difficile de faire la job en un seul rendez-vous, même quasi-impossible. Si ton coiffeur réussit, eh bien marie-le.

Il y a plusieurs stades de couleur à franchir si tu veux garder tes cheveux en santé. Si on veut être réaliste, je te dirais que tu peux atteindre la couleur souhaitée dans peut-être 6 mois. Mais encore là, tout dépend de la qualité de ton cheveu. Même si tu fais un million de traitements, même si tu coupes tes cheveux aux oreilles, même si tu ne mets plus aucun fer plat dedans, chaque capillaire est différent. La porosité pèse beaucoup dans la balance. Il y a plusieurs types de cheveux, comme frisés, raides, fins, très épais, et tralala. Pas parce que ta chum du cours de philo y est arrivée en 3 rendez-vous que ce sera pareil pour toi.

noir à blond cheveux
Source

Ceci est un approximatif de ce à quoi ça peut ressembler dans un délai respectable entre chaque rendez-vous, mais encore, chaque personne est différente.

Lorsqu’on veut changer de couleur, et surtout décolorer, on ne pourra pas garder la même longueur de cheveux si on veut avoir une chevelure en santé. Oublie le projet si tu aimes tes cheveux de sirène qui te flattent le bas du dos. Enlève la phrase « Je ne veux pas perdre ma longueur. » de ton vocabulaire. Tous les coiffeurs qui se respectent ne te laisseront pas quitter avec un blond splendide, mais le trois quarts des pointes en fourche. Décolorer les cheveux, ou tout autre processus de changement de couleur, abîme les cheveux. J’espère qu’on s’est bien compris là-dessus.

Aussi, je veux mettre quelque chose au clair : ça va te coûter plus que 100 $. Quand tu veux un changement de couleur aussi intense, tu es mieux de trouver un coiffeur qui a de l’expérience, pour qu’il sache juger la qualité de ton cheveu. Quand je parle d’expérience, je ne dis pas un coiffeur de 50 ans, mais plutôt un coiffeur qui a déjà effectué des corrections de couleur et autres transformations du genre. Généralement, les pages Instagram en disent long. J’aime bien regarder les portfolios via ce média. Évidemment, ce n’est pas tous les coiffeurs talentueux qui s’en servent, mais ça aide à se faire une idée du travail qu’il peut faire.

Il y a plusieurs autres changements de couleur qui sont difficiles à effectuer en un seul rendez-vous, comme passer de reflets chauds (rouges/roux/cuivrés) à des reflets plus froids (neutres/beiges/cendrés). Il s’agit d’être patient, et de s’armer des bons produits.

Le plus important, que plusieurs sous-estiment : les coûts que cela peut engendrer. Ça me fait grincer des dents quand j’entends quelqu’un parler en mal de son coiffeur « parce qu’il coûte cher ». Si tu savais l’argent qu’on met dans nos formations et les heures bénévoles qu’on passe à se tenir à jour dans les tendances. Et le local du salon, il faut le payer. L’électricité. Les produits utilisés. Il y a un tas de choses auquel les gens ne pensent pas.

J’aurais sûrement encore un million de choses à ajouter, comme te conseiller de demander à ton coiffeur des recommandations pour les produits que tu devrais utiliser, et non te croire Dieu-je-connais-tout et t’auto-conseiller un bon shampoing Fructis en spécial à l’épicerie. À L’É-PI-CERIE. Est-ce que j’ai le droit de dire des gros mots? Je me garde une petite gêne, parce que de toute façon, je pense que j’en ai assez dit pour aujourd’hui.

Je te souhaite de passer un magnifique vendredi, et bonne chance dans ton processus de changement capillaire!

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de