Menu

Guide de survie : le Costa Rica en sac à dos

Je sais, t’es écoeuré du frette. Si, dans un moment d’impulsivité comme moi l’an passé, tu décides d’acheter des billets d’avion pour le Costa Rica, et qu’en plus tu décides d’y aller en backpack, voici mes petits warnings/conseils/remarques teintés d’un brin de nostalgie pour que tu puisses toi aussi vivre le plus beau voyage de ta vie.

  1. C’est pas parce que c’est en Amérique centrale que c’est pas cher.

Au contraire, même si tu peux trouver des billets d’avion pas trop dispendieux (les miens m’avaient coûté 600 $), le Costa Rica est le pays le plus cher de cette région. Pour les restaurants, la nourriture et l’alcool, les prix sont semblables à ceux de Montréal. Pour ce qui est de l’hébergement, les dortoirs mixtes – l’option la moins chère – dans les auberges jeunesses sont entre 10 $ et 30 $ la nuit. Je te conseille vraiment d’utiliser l’application Hostel World et surtout de séjourner dans les Sélina. Il y a en a un peu partout et c’est ma-la-de.

  1. Peu importe comment tu planifies ton voyage, ça se passera pas comme tu le penses.

Crois-moi. Ça donne rien de tout prévoir d’avance. Parce qu’il y aura des imprévus. Et des détours. Des choses plus cool à faire rendu là-bas que ce que t’avais planifié à la base. C’est sûr que de savoir où tu vas dormir le premier soir peut être rassurant, mais ça ne donne rien de réserver tes hôtels pour les 3 prochaines semaines. Attends un peu de voir où le vent te mène!

  1. Compte pas sur l’anglais pour communiquer… ni même sur ton début d’espagnol.

Honnêtement, j’ai fait le saut en arrivant au Costa. J’avais une base d’espagnol et un bon anglais, mais ça m’a pas servi à grand chose. La majorité de la population parle un espagnol douteux. Je te conseille des applications telles que Duolingo. De toute façon, après quelques jours, tu prends le beat et tu assimiles vite leur façon de communiquer.

  1. Pense pas faire le tour du Costa, à moins d’avoir un jet privé ou de rester là-bas 6 mois.

Je suis allée pendant un peu plus de deux semaines, ce qui est une bonne durée pour un premier voyage en sac à dos. On a eu le temps de faire beaucoup d’activités. Cependant, notre itinéraire n’a pas été comme prévu. Puisque les routes ne sont pas bien développées, les trajets sont longs. Il est préférable de choisir quel côté du pays tu veux visiter; Pacifique pour des beaux paysages de la mer devant les montagnes et le surf, Caraïbes pour les tortues et une couleur turquoise parfaite pour la plongée.

  1. Les déplacements se font vraiment bien en autobus.

En bas de 21 ans, la location de voiture est illégale. Même après cet âge, elle reste très dispendieuse. On a donc utilisé le transport en autobus, qui s’est révélé merveilleux! Après trois jours, on avait parfaitement compris comment ça fonctionne. Ce n’est pas cher (environ 2 $ pour les petits trajets, 5 $ pour les plus longs) et tu peux te rendre pas mal partout! C’est le moment parfait pour se reposer un peu.

  1. La pluie et les changements de température.

Si tu ne veux pas te taper un rhume comme le mien, apporte du linge chaud pour les montagnes, et un imperméable pour… tout le temps. Il est certain que j’y suis allée pendant la saison des pluies, donc, plus d’averses. La première journée j’étais ben ben découragée. Puis ensuite, on a juste fait toutes nos activités comme prévu. De toute façon, t’es déjà en maillot! Et promis, tu bronzes quand même. 😉

Bref, j’ai le Costa Rica tatoué sur le cœur. C’était une destination parfaite comme premier voyage en sac à dos. La population locale est géniale, les décors majestueux, et les activités disponibles sont pour tous les goûts.

Pura vida!

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de