Menu

Comment bien accepter la critique

« Critiquer ; v. : Exercer son intelligence à démêler le vrai du faux, le bon du mauvais, le juste de l’injuste en vue d’estimer la valeur de l’être ou de la chose qu’on soumet à cet examen. »

Quand on y pense, pratiquement chaque jour, nous devons faire face à la critique. Que ce soit par un regard en coin, des murmures, une opinion sur les médias sociaux ou en pleine rue, les gens ont le don de donner leurs avis sur tout. C’est rendu presque épeurant de demander un conseil, parce qu’avant de nous répondre, les gens vont nous dire ce qu’ils auraient fait à notre place. Je ne connais toujours pas de secrets pour empêcher les gens de critiquer, mais je connais quelques moyens pour se préparer à mieux accepter la critique. En voici donc quelques-uns.

Agir de manière réfléchie

Normalement, lorsque l’intention est bonne, les gens sont plus compréhensifs lors du moment du jugement. Quand on sait faire preuve de logique et qu’on est bien avec l’action qu’on a posée, c’est également plus facile de se justifier et d’accepter le regard des autres, tandis que quand on pose des gestes de manière impulsive ou sur le coup de la colère, il en ressort rarement du bon. Quand on se sent nous-même mal d’avoir fait quelque chose, il est normal de ne pas aimer se le faire rappeler.

Développer son ouverture d’esprit

Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas d’accord avec un point de vue que l’angle abordé est nécessairement mauvais. Quand nous adoptons une attitude ouverte envers les autres, il devient plus facile de retirer du positif de chaque interaction, ce qui nous permet de mieux comprendre le fondement des choses. Plus on comprend, moins on juge ; moins on juge, moins on se fait juger. Oui, je crois au Karma.

Ne pas voir la critique comme un échec

C’est tellement facile d’accepter la critique quand les gens nous complimentent sur nos réussites et tellement difficile de retirer du bon d’une critique négative. Pourtant, une critique, ça reste une critique. On ne peut pas empêcher les gens de nous critiquer, alors aussi bien l’utiliser comme un levier vers la réussite de nos objectifs, qu’on soit d’accord ou non avec celle-ci.

Choisir le bon endroit et le bon moment

C’est certain que, la plupart du temps, la critique arrive sans prévenir en utilisant le moyen le plus facile pour nous atteindre. Sauf que, des fois, par exemple lors de la remise d’un bilan de rendement, nous avons le pouvoir de sélectionner le lieu qui nous convient pour recevoir les résultats. Lorsqu’on en a la chance, il faut prioriser un endroit qui nous réconforte. Avec un latté et une odeur de lavande dans l’air, je suis certaine que toutes les nouvelles passent mieux.

Prendre du recul ou se juger soi-même

On est à l’aise de s’exposer au regard des autres pour plein de choses, mais quand vient le temps de nous arrêter sur nous-même, on détourne notre regard vers… les autres. C’est assez ironique. Avant de commencer à chercher des réponses partout, il serait peut-être bon de se questionner sur nos motivations. Après tout, en se jugeant nous-même, ça nous donne moins de temps pour juger les autres, donc ça règle une partie du problème.

Après tout ça, il ne faut pas oublier que « la plupart des gens n’écoutent pas dans l’intention de comprendre, ils écoutent dans l’intention de répondre. » – Stephen R. Covey.

Il est évident que nous n’avons pas un vrai pouvoir sur l’opinion des autres. Cependant, nous avons le pouvoir d’adapter notre regard sur le monde, dans le but de retirer le meilleur de chaque chose.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de