Menu

Des expositions à voir absolument

Lors de mon voyage à Paris, je me suis garrochée dans une panoplie de musées (et non les moindres) avec une envie insatiable de tout connaître. Dans un accès de nostalgie où je repensais aux merveilles du Louvre, je me suis rendu compte, honte à moi, que je ne prenais même pas la peine de visiter les musées de ma propre ville. Check-moi ben aller en 2018, je vais remédier à la situation.

C’est donc au Musée de la civilisation de Québec que j’ai commencé ma tournée des musées. Si tu as grandi à Québec, tu as sans doute déjà visité cet établissement au moins une fois avec ta classe de cinquième année en 1999. Autant dire que ça faisait près de vingt ans que je n’avais pas mis les pieds là, mais j’en gardais néanmoins un agréable souvenir. Le verdict? J’ai tellement aimé que j’y retourne la semaine prochaine (j’ai pas réussi à faire le tour pendant les deux petites heures que j’y étais…) Mais en attendant, il faut vraiment que je te parle des deux expositions que j’ai vues.

Cerveau à la folie


Source

L’exposition présentée par le centre de recherche CERVO a largement dépassé mes attentes. Dès qu’on y entre, l’ambiance sonore nous transporte dans un monde synaptique. Les longues cordes qui traversent la salle nous guident dans les différentes zones de la visite, comme autant de zones dans un cerveau humain. Le visiteur est d’abord amené à comprendre l’anatomie du cerveau et les fonctions de ses différentes parties. L’univers fascinant et mystérieux des émotions, du sommeil, de la conscience, de la mémoire, du langage (alouette!) s’ouvre à nous, tout comme celui, plus sombre, des troubles neurologiques et des maladies mentales (inutile de dire, ici, que l’éducatrice spécialisée en moi était titillée).

Qui dit cerveau dit aussi neuroscience, et c’est avec un enthousiasme un peu lugubre que je contemple les spécimens de cerveaux humains, les photographies et les documents provenant de l’ancien « Asile des aliénés de Québec ». Et que dire des instruments utilisés dans le passé – pas toujours glorieux – du monde des neurosciences? D’ailleurs, j’ai comme un frisson en repensant aux outils qui servaient à effectuer une lobotomie partielle…

La salle comporte plusieurs bornes interactives qui permettent aux plus jeunes d’apprécier tout autant cette visite. Celle-ci qui nous laisse sur un avant-goût de l’avenir en ce qui concerne l’exploration de cet organe fascinant, que l’on commence à peine à comprendre dans toute sa complexité.

De trappeurs à entrepreneurs


Source

Je ne suis pas familière avec le monde du commerce. Qu’à cela ne tienne! L’exposition présentée par la Chambre de commerce et d’industries de Québec retrace tellement bien l’histoire commerciale de la ville que je suis sortie de là avec l’impression d’être passée par une machine à remonter le temps.

Dès le début de la visite, on met en contexte le visiteur le moins cultivé économiquement parlant (genre moi). Je commence donc ma visite, rassurée.

Après l’immense maquette de la Ville de Québec qui nous accueille à l’entrée, deux cents objets et une centaine de photographies nous révèlent un passé commercial dont je savais peu de choses. On nous amène à revivre le commerce de la fourrure, du bois, des chantiers navals, des usines et manufactures qui ont fait de Québec la ville que nous connaissons aujourd’hui. Certains des bâtiments que l’on côtoie tous les jours nous dévoilent ici de précieuses parcelles de leur histoire, tel que celui de Dominion Corset, qu’on retrouve encore au coin de Dorchester et de Charest. De fil en aiguille, je revis l’évolution de la Capitale, sans oublier de faire un arrêt dans ses premières microbrasseries et usines à tabac. Évidemment, on ne passe pas à côté de la très connue et animée rue St-Joseph. D’éloquentes photographies nous la révèlent telle qu’elle était à ses débuts dans l’univers du commerce.

Cette captivante visite, qui se termine trop vite, nous laisse sur les enjeux qui nous attendent en ce qui concerne l’avenir économique de la ville.

Si t’es comme moi et que t’en n’as pas eu assez, voici les autres expos du musée à ne pas manquer :

Pour les esprits artistiques : Dallaire, de l’idée à l’objet https://www.mcq.org/fr/exposition?id=640931

Pour les jeunes et les familles : Observer, l’exposition qui déroute https://www.mcq.org/fr/exposition?id=388415

Visite le site web du Musée de la civilisation pour voir la programmation complète des expositions et ses activités pour les familles et le jeune public.

https://www.mcq.org/fr/

Alors, quelles expos iras-tu voir?

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de