Menu

L’Italie façon Battuto

Je suis dernièrement allée au fameux Battuto, orchestré par quatre passionnés de restauration. Sa popularité mettait la barre haute quant à sa cuisine traditionnelle italienne et à la chaleur de l’établissement. Pour y manger, une réservation s’impose puisque ses quelques sièges sont toujours occupés par des amateurs du chef Guillaume St-Pierre et de son acolyte Paul Croteau.

Assise au bar cuisine, je me délecte déjà en voyant les deux chefs aux fourneaux qui attendent patiemment leurs convives. Un Apérol Spritz à la main, j’étudie le menu en toute simplicité avec le sommelier et serveur Pascal Bussières, qui se fait un plaisir de répondre à toutes mes questions. La carte des vins, où l’on retrouve des produits majoritairement italiens, aussi très modeste mais ô combien efficace, me réjouit chaque fois.

battuto restaurant italien Québec

Mon verre de barbera à la main, je me délecte de la mozzarella di bufala accompagnée de sa salsa rossa. Pour accompagner l’apéro, nous avons choisi de commander la coppa, qui est une charcuterie de porc traditionnelle italienne, confectionnée maison avec du porc de Charlevoix. Un délice!

Les antipasti, parfaits à partager, s’en suivent avec la pieuvre grillée sur un braisé de veau et de lentilles, endives et parmesan. Le carpaccio de cheval style « César » ne donne pas sa place non plus. Tous les éléments que je retrouve dans l’assiette ont une raison d’y être et apportent une texture ou une saveur différente chaque fois.

Les pâtes du Battuto ont leur réputation à elles seules et avec raison. Pour commencer, les gnocchis fondent en bouche, en symbiose totale avec la simplicité de la sauce tomate et de l’effiloché d’osso buco qui me réconforte dans notre hiver québécois. Après quelques visites au restaurant, je peux affirmer que les pâtes sont d’une authenticité exemplaire et toujours aussi savoureuses.

On ne peut pas quitter le restaurant sans commander les fameux desserts de Paul Croteau. La tartelette au pamplemousse, avec son amertume ô combien agréable après un repas de cette envergure, vaut le détour. Pour ceux qui n’auraient pas le courage de s’aventurer avec un dessert entier, les sorbets et gelati sont toujours une délicieuse option.

Vous aurez deviné mon amour pour le Battuto. M’asseoir au bar cuisine pour avoir la chance de voir les chefs cuisiner, travailler en équipe et pouvoir parler avec eux de leurs créations m’apporte toujours du bonheur. C’est une cuisine qui mérite sans aucun doute sa popularité et son prestigieux titre de nouveau meilleur restaurant au Canada par le magazine enRoute d’Air Canada.

Par Amélie Lachance

Crédit photo : Instagram @battuto_qc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de