Menu

5 artistes de Québec nous conseillent Québec

Demain, c’est la journée de la femme et des femmes de partout seront célébrées. J’ai choisi de vous présenter 5 artistes de la ville de Québec qu’il vaut la peine de découvrir ou de redécouvrir. 


Source

Macdie Moulin-Vézina (Designer) 

Mannequin, bassiste, tatoueuse, mais surtout designer, Macdie s’inspire de la scène musicale glam rock et de l’esthétique londonienne. Sa plus grande fierté, c’est sa participation à la Fashion week de Vancouver en 2016, où elle a été approchée pour participer aux Fashion weeks de New York et L.A. (ouh la la). On peut se procurer ses créations à la boutique Ma garde-robe, sur sa boutique Etsy et sur son site Internet.

  1. Quel est ton endroit préféré pour manger à Québec? Le District St-Joseph, où je travaille, pour la bouffe locale, les ingrédients de saison, le décor et les spectacles, il se passe quelque chose tous les soirs. http://www.districtstjoseph.ca/District-Saint-Joseph/District-Saint-Joseph

 

  1. Où vas-tu pour prendre soin de ton corps? Au studio Parallèle, où je fais du pole fitness. On travaille tout le corps avec son propre poids. C’est très exigeant et beaucoup plus athlétique que sexy. https://studio-parallele.com/

 

  1. Quel est ton endroit préféré pour faire la fête? Tous les bars de la rue St-Joseph! Le TRH, le Macfly, le Deux22, le Bureau de poste et le District.

 

  1. Quelle est ta destination beauté? Je me fais coiffer par Josée Renaud, dont j’habille les modèles depuis plus de 5 ans, et Stéphanie Boulé au salon Josée Renaud.


Source

Amélie No (Auteure-compositeur-interprète), 

que certains ont connu grâce à sa participation à La Voix, roule sa bosse depuis un bon moment déjà. Avant d’être chanteuse, elle joue de la basse dans différents bands punk et ska. C’est quand les membres de ses groupes lui répètent qu’elle devrait se lancer qu’Amélie décide de prendre le micro. En travaillant au feu bar Tabou, Amélie rencontre Olivier, qui deviendra son partenaire sur scène (avec leur projet I.No) et dans la vie depuis maintenant 12 ans. Amélie est aujourd’hui plus que déterminée à faire vivre ses propres chansons. Sa plus grande fierté, à part son fils, c’est la chanson « mon chéri », écrite pour une amie qui venait de perdre son amoureux des suites du cancer. On a pu entendre Amélie No au festival d’été de Québec en 2017, en attendant la sortie de son projet solo on peut écouter le premier single « Stranger body » ici et l’entendre tous les dimanches à 22 h à l’Atelier.

 

  1. Quel est ton endroit préféré pour manger à Québec? Le Deux22 pour les proprios, la bouffe mexicaine et les options végés « vive le guacamole! »

 

  1. Où vas-tu pour prendre soin de ton corps? Au studio Rebel, où j’enseigne le Buti yoga (Un entraînement alternatif très axé sur l’empowerment des femmes) et le pilates les mardis, jeudis et dimanches.

 

  1. Qu’elle est ta destination beauté? Le salon les Impolis, où je fais faire mes cheveux par la charmante Françoise.

 

  1. Nomme-moi un lieu qui t’inspire particulièrement à Québec : Je me libère la tête autour de la rivière Saint-Charles, on a de la chance d’avoir ce petit bout de nature quand on vit au centre-ville.


Crédit photo : Éloïse Plamondon-Pagé

Éloïse Plamondon-Pagé (artiste visuelle, installations holographiques, sérigraphie-photo de couverture)

Pour Éloïse, la sérigraphie et la superposition de couches se sont imposées par hasard. Un cours d’estampes qui a mal viré à l’université la force à créer une œuvre de remplacement. « L’erreur est constructive, c’est dans le laisser-aller qu’on créer le mieux ». La plus grande fierté de la jolie brune, c’est son ensemble d’œuvres « l’Air du temps » qui porte sur la perte de mémoire de sa grand-mère. Cette année, l’artiste participera à deux résidences de recherche et de création. L’une au Banff center et l’autre à Guimarães au Portugal (invitation envoyée par la Biennale internationale du lin de Portneuf), où certaines de ses œuvres seront exposées au musée Sampaio dans le cadre de Contextile, la Biennale d’art textile contemporain.

 

  1. Quel est ton endroit préféré pour manger à Québec? Aux salons d’Edgar; on peut y manger, prendre un verre, jouer au billard, et ça convient à toutes les occasions, après un vernissage comme pour une sortie entre amis. L’ambiance feutrée est super.

 

  1. Où vas-tu pour prendre soin de ton corps? Au sentier de la rivière Saint-Charles pour faire du roller l’été et du jogging l’hiver. Sinon, le Ôm yoga de Charlesbourg. Il faut suivre les cours de Claire, la propriétaire, c’est plus sportif que méditatif et ça rock!

 

  1. Quelle est ta destination beauté? Je suis pas trop du style « salon de beauté », mais je prends soin de moi à la maison. J’aime les masques à l’argile et les traitements aux huiles essentielles que j’achète au Crac ou chez Aliksir.

 

  1. Un endroit qui te fait du bien : J’aime beaucoup le Camellia Sinensis, le service et les thés sont excellents et j’aime prendre le temps d’y faire des lectures.


Crédit photo : Noémie D. Leclerc

Noémie D. Leclerc (Auteure)

a écrit Darlène, un roman mélancolique (dans le bon sens) qu’on pourrait croire un peu autobiographique et qui parle d’amour et de devenir adulte dans les rues de Beauport. Son roman fait partie d’un projet multidisciplinaire qui a aussi un volet musical, un album du même titre composé par son amoureux Hubert Lenoir. http://darlenedarling.com/a-propos/. Le lancement de Darlène aura lieu le 15 mars au Dagobert à 20 h.

 

  1. Quel est ton endroit préféré pour manger à QuébecCertainement pas chez nous. Je cuisine mal, sauf les desserts, je cuisine bien les desserts. J’aime manger chez ma mère, au McDo, au Bati Bassak, au St-Hubert, au Normandin, au Nina Pizza et prendre des sushis d’épicerie pour emporter. J’aime aussi ne pas manger quand je sais pas quoi manger. Dans ce temps-là, je finis par manger beaucoup de popcorn.

 

  1. Où vas-tu pour prendre soin de ton corps (ou de ta tête)Nulle part. Je suis pauvre. Mon moment détente, je le vis à fond dans ma douche (qui mesure deux pieds carrés).

 

  1. Quelle est ta destination beauté? (Coiffeur, spa, esthétique, mode, gym…) Salon Aquastyle Coiffure Unisexe, au 490 113e rue à Montmorency. C’est le salon de ma mère. Je vais pas au spa, ni chez l’esthéticienne ni au gym. Et j’achète des vêtements usagés.

 

  1. Nomme-moi un lieu qui t’inspire particulièrement à Québec : Tout m’inspire, mais plus particulièrement le Cineplex Odéon Beauport.


Source : Émilie Côté

Émilie Côté (« revalorisatrice » de meubles usagés)

était intervenante auprès de personnes vulnérables dans le milieu communautaire. Pour elle, il y a un lien entre ses deux grandes passions : aider une personne à reprendre le pouvoir sur sa vie et trouver le potentiel d’un meuble abandonné. Elle a d’ailleurs comme projet d’engager un jour des personnes en situation de handicap à son atelier de production. La plus grande fierté d’Émilie, c’est d’offrir des produits personnalisés et écoresponsables faits au Québec. On peut se procurer ses créations à sa boutique Rien ne se perd et sur sa page Etsy.

 

  1. Quel est ton endroit préféré pour manger à QuébecJ’ai récemment essayé le restaurant Chez Tao et j’ai été conquise par la nourriture de style « bouffe de rue ».

 

  1. Où vas-tu pour prendre soin de ton corpsJ’ai aménagé un petit coin cozy dans mon salon, où je fais régulièrement du yoga. J’aime aussi m’entraîner au Missfit (CrossFit au féminin).

 

  1. Quel est ton endroit préféré pour faire la fêteJ’aime aller dans les micro-brasseries locales comme le Griendel, je trouve important d’encourager des places comme ça. J’aime beaucoup découvrir des nouvelles saveurs de bière.
  1. Qu’elle est ta destination beautéDepuis plusieurs années je vais au salon de coiffure la Chop et, occasionnellement, je fréquente le Sibéria Spa pour décrocher et prendre soin de moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre