Menu

Au con qui a drogué mon amie

Au con qui a drogué mon amie, si le chapeau te fait…

C’est l’été.

Le soleil brille, les oiseaux font « pit pit ». Sur les terrasses, les verres font « tchin tchin » et mon compte de banque fait… Ho? C’est une mouche que j’entends voler?

J’ai pas une cenne, j’ai tout flaubé dans les cappuccinos glacés du Tim.

Mon amie m’envoie un texto d’hétéro au désespoir :

« On sort ce soiiiiiiiir, chasse aux pénis wouuuuuuuut!!! »

Ouais, je sais. Pas le genre de chasse diffusée sur RDS un dimanche matin.

J’imagine les animateurs, dans un champ, à l’île d’Anticosti :

« Chhhhhhhhhhut… grouille pas Michel. Y’a un gros gros GROS pénis debout droit devant nous… Woups! On dirait qu’il a eu peur! Il marche le dos courbé! »

J’suis pauvre mais… je peux pas lui dire non. Mon amie vient de tomber célibataire et sa rupture a été rude. Elle venait de perdre son amour du secondaire.

Ma blonde nous accompagne, à la maison, pour un drink d’avant bar. On habite juste à côté, dans le centre-ville.

Mon amie s’en vient pas mal « dans la zone ». En marchant vers le bar, elle se plaint du trottoir croche… On était juste dans mes escaliers.

La connaissant, tout est sous contrôle. Je vais quand même garder l’œil sur elle.

La place est bondée d’monde. La musique est forte, les gens sont sur le party.

Mon amie nous commande des verres (avec de l’alcool dedans). Elle est zéro difficile sur ce qu’elle boit. Pourvu que ce soit liquide et que ça donne envie d’pisser, c’est beau!

Parlant de ça, j’ai vraiment envie.

J’ai laissé mon amie seule, quelques minutes.

Avoir su…

Sur ma route vers la salle de bain, dans la foule, mon épaule t’a heurté. Le con.

J’pouvais pas deviner.

T’es allé rejoindre ma chum, vulnérable. Tu lui as sorti ton sourire aux mille dents… et ta fiole empoisonnée. Tu l’as droguée et l’as amenée au sous-sol du bar.

Mais pourquoi? Même Quasimodo n’en aurait pas besoin.

C’est mâle, faire ça? C’est puissant, faire ça? C’est excitant, faire ça?

Zigne dans un bol de Jell-O, c’est moins cher.

La fille dans qui tu es se rend compte de RIEN. Elle a totalement perdu la carte. Mon p’tit doigt me dit que si elle la retrouve, tu vas marcher croche pendant que’ques jours.

Et tu te donnes dans elle, sauvagement. Et je la cherche, et je la cherche.

En haut des escaliers menant au sous-sol, je te vois apparaître, frustré, avec le visage, les cheveux et les vêtements pleins de vomi.

Mon amie a été malade partout sur toi.

J’ai appelé de l’aide.

J’voudrais jamais être conne comme toi.

Photo de couverture : Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de