Menu

Pas d’brassière, pas d’problème

La « brassière », ce fameux morceau de vêtement conçu uniquement pour les femmes dans le but de maintenir leur poitrine. Je sais que plusieurs les apprécient pour leur support, mais dans mon cas les brassières ne m’ont toujours apporté qu’inconfort et désagrément. Et je remarque que je ne suis pas la seule; la majorité des femmes de mon entourage enlèvent leur brassière dès qu’elles entrent chez elles et se plaignent souvent de leur inconfort. Et c’est pour cette raison que j’aborde le sujet aujourd’hui.

Ça fait quelque temps que j’ai décidé de m’assumer le « pas d’brassière » en public. Plusieurs de mes amies me disent qu’elles aimeraient bien faire ça elles aussi, mais elles n’osent pas. Pourquoi? Parce qu’elles ont peur que leurs seins partent de tout bord tout coté sans contrôle et qu’ils assomment un passant? Ben non. C’est parce qu’elles craignent le regard des autres, le jugement des autres sur leur corps.

Et je les comprends. Ce n’est pas facile de se promener en public sans brassière quand des fois sous une brise froide ton t-shirt te trahit et montre tes mamelons assumés pas cachés. Ce n’est pas facile puisqu’on nous a appris à cacher nos seins depuis toujours.

Les brassières sont conçues dans le but d’uniformiser les seins et de dissimuler l’existence des mamelons. Toutes les femmes qui les portent ont alors des seins ronds, égaux, hauts et rapprochés. Tout le monde pareil. On est d’accord pour s’entendre que des seins ça ne répond pas toujours à cette description-là, right? Il y en a de toutes sortes, et c’est normal. C’est naturel. Ah, et surtout, tous les seins ont des mamelons, BEN OUI.

Je trouve ça vraiment dommage de s’infliger de l’inconfort quotidien juste pour que nos seins ressemblent à ce que la société veut qu’ils ressemblent. On est tellement habitué à voir des poitrines uniformes-parfaites dans des brassières, qu’on a l’impression que la forme et l’apparence de nos seins sans ce sous-vêtement sont inesthétiques, voire obscènes. C’est important de se le rappeler : les brassières déforment nos seins, ce ne sont pas nos seins qui sont déformés sans brassière.

Que celles qui aiment porter des brassières en portent, que celles qui ne sont plus capables de ce sous-vêtement les « crissent » en feu, et que celles qui tentent de s’assumer tranquillement y aillent à leur rythme. L’important c’est juste d’être à l’aise et de ne pas hypothéquer son confort pour « fitter » dans le moule. Avec ou sans brassière, tout le temps, ou une fois de temps en temps.

D’ailleurs, y aller par étape pour s’assumer tranquillement, ça se fait bien. Je suis passée par là et je suis même encore en train de travailler là-dessus, mais je suis bien contente d’avoir fait le moove. Je me sens mieux dans mon corps, et surtout j’suis confortable dans mes vêtements chaque jour; ce qui devrait être le cas pour tout le monde. Et je conseille à toutes celles qui ont une relation de haine passive-agressive avec leur brassière de faire de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de