Menu

10 choses desquelles on s’ennuie en voyage

Voyager, c’est se dépayser, rencontrer de nouvelles cultures, goûter de nouvelles saveurs, se sortir de sa routine et ainsi de sa zone de confort. Le mélange de tout ça fait en sorte que c’est fantastique.

Cependant, on ne se le cachera pas, après quelques semaines, même si on est toujours absolument heureux d’explorer le monde, il arrive qu’on s’ennuie tout de même de quelques petites choses de la maison. Après plusieurs assez longs voyages, je suis maintenant capable de dire que ces choses qui nous ont manqué font de notre retour un moment moins dur à accepter. Comprendre que l’on s’ennuie de certains éléments aide en effet à apprécier un retour à la maison, même si ce dernier paraît parfois précipité.

Si vous n’êtes pas prêt pour votre retour, dans l’avion ou quelques jours avant, faites une liste des trucs dont vous vous êtes ennuyé à l’étranger. Vous allez voir que vous allez apprécier de goûter de nouveau à ces petites choses, parfois toutes simples, mais ô combien réconfortantes.

Après 6 mois et demi loin de la maison, mon retour à moi se fait dans quelques jours. J’ai fait ma petite liste et je vous la présente aujourd’hui. Je crois qu’elle reflète un bon nombre de choses auxquelles les Québécois s’ennuient en voyage.

  1. Sa douche

Une douche qui n’est pas prise dans sa salle de bain est toujours un peu décevante. Elle n’est jamais à la bonne température, la pression est trop basse, elle est un peu sale ou un peu trop petite… Bref, rien de mieux que de retourner chez soi et de prendre une bonne douche chaude avec des produits corporels de qualité.

  1. Son oreiller

Chaque nouvelle auberge de jeunesse apporte un nouvel oreiller auquel il faut s’habituer. Je ne sais pas si je suis la seule, mais dormir sur un oreiller pas confortable affecte vraiment la qualité de mon sommeil. De retour à la maison, la première nuit dans mon lit, à dormir sur mon propre oreiller, c’est presque le comble du bonheur.

  1. Un BON café

Au Québec, on est gâtés avec de superbes cafés qui offrent des boissons infusées et exécutées à la perfection. Ainsi, pour ma part, mes standards côté caféine sont devenus vraiment hauts. Malheureusement, dans les pays où on cultive le meilleur café, celui-ci est majoritairement exporté. Il y est donc très peu consommé, et il n’y a pas de réelle culture autour du café. Les endroits où on sert un espresso de qualité restent très modestes. Alors, de voyage en ces pays, je m’ennuie énormément d’un bon café. C’est toujours un bonheur pour moi de retourner dans mes cafés préférés de Montréal et de déguster un cortado parfait.

  1. L’eau gratuite et accessible

Au Québec, les fontaines publiques abondent et l’eau courante potable est accessible partout. On ne s’en rend pas compte, mais c’est un vrai luxe. À l’étranger, il faut souvent payer pour avoir accès à ce précieux liquide. J’ai déjà été prise assoiffée à 7 heures du matin alors qu’aucun magasin n’était ouvert pour que je puisse m’acheter une bouteille d’eau. Terrible. Vraiment, c’est fou d’être au Québec et de ne pas avoir à planifier son eau ni à payer pour celle-ci. Puis, c’est moins de bouteilles de plastique à la poubelle (parce que parfois, il n’y a même pas de recyclage)!

  1. Le jour de paie

Quand je voyage longtemps, je dois démissionner de mon travail ou prendre un long congé non payé. Cela dit, je n’ai pas de précieuse paye versée chaque deux semaines dans mon compte. Quel bonheur de voir le solde de son compte augmenter plutôt que juste diminuer de jour en jour. La première paye post-voyage vaut vraiment une petite danse de joie.

  1. Le changement de saison

Il faut partir plus de 3 mois pour s’en rendre compte, mais manquer un changement de saison ou une saison complète est quelque chose de spécial. Que ce soit les bourgeons qui éclosent au printemps, la chaleur et le beau temps de l’été, les feuilles orangées de l’automne ou la première neige de l’hiver, il y a quelque chose qu’on apprécie dans chaque saison. Manquer l’automne et presque tout l’hiver (dont Noël et le jour de l’an) cette année m’a permis de me rendre compte qu’on est chanceux d’avoir quatre saisons et qu’il y a quelque chose de magnifique dans chacune d’elles.

  1. Une vraie bière FROIDE

De voyage en Amérique centrale, il faisait pas mal chaud (mis à part quelques endroits). Même lorsque directement sorties du frigo, les boissons n’étaient jamais bien froides; les réfrigérateurs ne sont pas capables de garder de basses températures si leur porte ne cesse de s’ouvrir. De l’eau tablette, j’en ai jamais bu autant pour une période si longue… La même chose s’applique pour la bière. À l’eau, on peut parfois ajouter de la glace, mais avec de la bière, c’est pas trop fameux. Puis, je ne suis pas du type à apprécier une grosse Labatt 50 tablette. En voyage, mes standards ne changent pas : une bière blonde se boit super froide. Je peux te dire que ma première bière QUÉBÉCOISE de MICROBRASSERIE FROIDE que je vais prendre au Québec va probablement me faire verser des larmes.

  1. Les bagels montréalais

Il n’y a qu’une seule place où on peut déguster nos si bons bagels frais St-Viateur ou Fairmount, selon votre goût (on ne partira pas de débat là-dessus) : c’est au Québec! Honnêtement, rien n’égale leur mie moelleuse et leur extérieur croustillant. Les imitations de bagels à l’étranger n’ont jamais vraiment excité mes papilles comme le font ceux de Montréal. La forme y est, mais on oublie la texture et le goût. Premier snack dès mon arrivée dans la métropole : bagel aux raisins et fromage à la crème.

  1. La poutine

Est-ce que je dois vraiment ajouter quelque chose? À part peut-être FROMAGE EN CROTTE (ou skouik-skouik pour les intimes).

  1. Vivre hors de son sac

Quand ça fait 6 mois que tu mets le même linge et qu’il doit rentrer dans un sac de 50L avec tout ton équipement, je peux te dire que déposer ses bagages fait un bien extrême. Pas besoin de sortir la moitié des choses de ton sac pour atteindre un morceau de linge ou de chercher dans toutes tes pochettes ta lampe frontale. Chez soi, on a de l’espace, des armoires et tous nos morceaux de linge tant aimés! J’ai vraiment hâte que ma vie ne tienne pas juste à un sac!

Et toi, quelles sont les choses qui te réconfortent après un long voyage?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de