Menu

Franchement on sort pas ensemble on se fréquente

« Non ben on sort pas ensemble, ben on se voit, ben on se fréquente, mais en tout cas je suis bien là-dedans, on prend notre temps pis on verra ben, on s’en fout des étiquettes pis on a pas besoin de faire comme si c’était sérieux alors que ça l’est pas! »

Je pense que la mode de la fréquentation c’est un peu une illusion.

C’est de se faire croire que personne aura de peine si jamais l’histoire-d’amour-sans-je-t’aime finit flushée dans toilette comme n’importe quel poisson rouge dont on aurait pas assez pris soin.

Comme si ça faisait pas de peine de se débarrasser d’un chiot-parfait-trop-fin récemment adopté, mais qu’on pourrait pas garder finalement parce qu’on se serait rendu compte, une fois le fait accompli, qu’on est allergique. Cette petite boule canine aurait pas encore de nom qu’on serait obligé de la rapporter tristement au pet shop. Mais même si elle avait été dans notre vie que trop brièvement, on peut pas faire comme si on ne l’avait pas désirée, attendue, chérie.

Ben je pense que c’est pareil avec une relation qu’on surnomme « de fréquentation », même si ça fait pas l’affaire finalement, on peut pas faire comme si on y avait jamais cru, comme si on avait jamais fait de place à cette personne-là dans notre vie, comme si on avait jamais parlé d’elle à nos amis, à notre famille. Sinon ça servirait à quoi?

Je comprends qu’on veut pas se faire avoir, qu’on veut voir si c’est un bon match qui durera plus longtemps que l’excitation des premières semaines. On veut pas se tromper, je comprends.

Mais quand est-ce que, dans la vie, c’est possible de prendre une décision en étant sûr à 100 % du résultat final de cette décision-là?

Euh, jamais.

On est jamais sûr, pis ça s’adonne que dans presque tous les exemples qu’on a d’une relation de couple, cette dite relation a fini par finir un jour (sauf pour les quelques parents de nos amis qui sont encore ensemble après 35 ans de vie commune).

Alors peut-être qu’il faut changer l’objectif, se donner une chance jusqu’à temps qu’on soit pu bien, arrêter d’espérer les « pour la vie », arrêter de voir la fin d’une relation comme un échec.

On le sait que ça peut mal finir, que ça peut faire mal, mais est-ce qu’on est vraiment plus protégé quand on fait juste « fréquenter »?

Je sais pas, moi les fréquentations que j’ai eues, je m’en suis jamais crissé même si techniquement c’était pas « sérieux », pis j’suis pas mal sûre qu’eux non plus, pis quand je parle du gars que j’ai fréquenté pendant un an je me trouve toujours un peu niaiseuse de parler de lui comme ça, de réduire ça à une fréquentation.

Hey, un an dans la vie de quelqu’un c’est pas rien, c’est pas « on verra ben », c’est être dedans, pis c’est avoir de la peine même si y’a jamais eu de je t’aime quand ça finit par finir.

Alors pourquoi est-ce qu’on fait pas juste se lancer d’abord? Compter jusqu’à trois, fermer les yeux, pis sauter en bas de l’avion les bras en croix sur le chest. Parce que de toute façon, t’as un parachute en packsac sur ton dos, t’es pas en danger mon ami, toute va être correct, pis au final ça va peut-être même être la plus belle expérience de ta vie, tu vas peut-être même avoir envie de t’abonner au club Les Amis De La Gravité Et De L’Adrénaline après pis de retourner sauter tous les week-ends!

Parce qu’on le sait pas comment notre vie va se dérouler, on le sait pas, on sait rien. On peut juste s’arranger pour être bien en attendant que les choses se déroulent d’elles mêmes.

Fait que on peut tu arrêter d’être gêné d’avoir peur d’avoir mal de faire mal, parce que si ça finit, ça va faire de la peine pis mal qu’on le veuille ou non, qu’on se soit avoué les vraies affaires ou non.

Mais je comprends, je comprends que t’as peur de faire confiance pis d’ouvrir ton cœur comme tu l’as fait pour le dernier parce que ça été long, tellement long de t’en remettre. Alors prends ton temps, c’est correct, mais s’il-te-plait, pour moi, même si on se connaît pas, empêche-toi pas d’être entière et heureuse et sincère en attendant.

Qui risque rien n’a rien comme y disent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de