Menu

La lune, les menstruations pis nous

Les menstruations.

Parlons-en pendant que ça coule.

Sujet sensible pour certains, les menstruations restent une manifestation féminine bien concrète. On ne peut pas y échapper, nous, femmes, évacuons mensuellement une quantité de sang variable et ce, jusqu’à ce que nous devenions sages. Toutefois, au-delà de l’explication rationnelle/physiologique du cycle hormonal, ce liquide rouge qui sort de notre corps est synonyme de bien d’autre chose qu’un déchet qui s’excrète naturellement. Apprendre à entretenir une vision moins négative du party de serviettes sanitaires pourrait être une manière de vivre nos règles de manière moins souffrante.

Je te le donne fille, notre culture occidentale semble malheureusement avoir placé ce phénomène dans la catégorie crunchy-tabou, juste à côté du poil d’aisselle féminin et des girls qui rotent à table. Pourtant, plusieurs sociétés voient l’arrivée des menstruations comme un évènement à honorer, comme une porte s’ouvrant sur un monde de vision et de guidance. Considéré comme une période permettant aux femmes de se connecter plus aisément à leur intuition et à ce qui relève de l’invisible, ce moment sacré serait aussi une célébration de la vie et de la créativité. Donc, tes menstruations seraient un bon timing pour connecter avec la magicienne en toi. De victime à déesse, nos règles sont alors un moment propice pour entrer en contact avec nos pouvoirs de sorcière (et là pas de mauvais sort contre ton voisin qui laisse trainer ses bières vides sur le balcon). Les sociétés tribales l’ont bien compris ; mieux vaut honorer ces phénomènes qui nous relient à la Nature, et concernant ce sujet, plus particulièrement à notre magnifique amie la Lune. En effet, notre cycle hormonal reposerait sur le cycle Lunaire, nous serions donc étant agencé avec les rythmes de l’Univers. C’est tu pas réconfortant ça?

Ce sang (bien différent du sang qui coule dans nos veines) serait même considéré comme un élément aux qualités relevant de l’élixir. Symbolisant le sang de la Terre, hautement nutritif, rempli de cellules souches, certains le considèreraient comme curatif pour les verrues, par exemple, et l’utiliseraient même dans leurs onguents cicatrisants. Tu peux aussi essayer d’arroser tes fleurs avec ce dernier. Oui-oui-oui. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour sauver cette plante-araignée.

Et pour les garçons qui manifesteraient un certain inconfort face à la dite chose, il est à noter que certains hommes de tribus brésiliennes utiliseraient le sang menstruel afin de se peindre le visage pour garantir une chasse fructueuse. Boum.

Bref, aborder les phénomènes nature-elles qui prennent place dans notre propre corps est un moyen facile de faire la paix avec notre beau body. À qui cela peut-il bien profiter, de toute manière, qu’on regarde avec dégoût ce qui se trame dans notre propre maison (sic).

Il ne faut toutefois pas oublier que malgré cela, plusieurs femmes vivent des symptômes plus qu’incommodants reliés à leurs règles. Encore une fois, la Nature a pensé à tout. La camomille, la sauge, le framboisier et le pimbina sont des plantes qui peuvent venir diminuer les inconforts. Je te conseille de te rendre dans une herboristerie (et cette fois-ci je te propose la Bottine aux Herbes sur St-Denis1), où tu pourrais certainement y trouver ton compte concernant tes problèmes de corps. De plus, l’acupuncture2 peut être un moyen intéressant afin de soulager tes maux de femmes. Il y a même des recherches qui le disent.

La technologie semble aussi avoir pensé à tout (frissons). Plusieurs applications mobiles te proposent de noter les dates importantes de ton cycle afin d’apprendre à mieux le connaître (date du début des règles, ovulation, symptômes reliés). Bonne manière d’empowerment!

Je sais qu’il peut être facile de se plaindre de ses menstruations. Réconfortante attitude. Toutefois, il me semble bien plus funky de rendre justice à cette chose qui nous distingue. Tu peux simplement prendre un moment, les deux mains posés sur ton bas-ventre, les yeux fermés (ou grands ouverts c’est ok), et voir ce qui s’y passe. Notre bas de corps est un lieu mystérieux, rempli de secrets, où dort bien des choses qui ne demandent qu’à être écoutés.

Explore femme, explore-toi.
Les roses sont roses, le ciel est bleu, les menstruations sont rouges.

Vanessa Gallagher (1990-…)

1 La Bottine Aux Herbes, 3778 Rue Saint-Denis, Montréal.

2 Site de l’Ordre des Acupuncteurs du Québec

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de