Menu

Je n’ai pas le temps, mais…

L’autre jour, après un de mes examens, ma professeure me dit : « Profite de la semaine de relâche pour te reposer, Guillaume. Tu t’impliques vraiment beaucoup, tu mérites de prendre du temps pour toi. »

C’est venu me chercher, étrangement, parce qu’on dirait que ça m’a pris ça pour réaliser que, en effet, je m’impliquais énormément. Après tout, en 2 ans, je me suis impliqué un peu plus de 250 heures auprès de comités, d’associations, d’etc. Ça paraît pas comme tant que ça, mais si on rajoute les cours et le travail à tout cela, ça fait une énorme charge de travail.

L’autre jour, au travail, une cliente m’a dit que j’avais l’air fatigué. Pis, en me disant ça, elle a pris un ton très soucieux et inquiet, un peu comme une mère inquiète. Et, au final, j’aimerais ça vous dire, aujourd’hui, Cliente-de-l’autre-jour, que je vous remercie. Vous m’avez fait réaliser que … peut-être que je m’en mettais trop sur les épaules et que mon mode de vie n’est pas des plus reposants.

Comme vous l’aurez deviné, je suis de ces personnes qui ont un horaire beaucoup trop chargé (ie. plus que la moyenne) et qui se plaignent constamment de ne pas avoir le temps de ne rien faire.

« Rien faire », pour moi, demeure quand même un terme relativement vague, puisque j’ai la sensation que tout est planifié dans ma vie. Écouter Netflix, faire la vaisselle, étudier ou même faire une sieste… Ce sont toutes des activités que je prévois! En vrai, « rien faire », pour moi, ce serait un peu l’équivalent de fixer le vide dans un état catatonique. Bon, je sais bien qu’il n’y a personne qui fait ça pour le plaisir, mais je veux simplement mettre l’emphase sur le fait que « rien faire », dans ma vie, c’est assez rare.

Mais, en même temps d’être SUPER épuisé par ce mode de vie, je ne le changerais pas pour rien au monde, parce que j’adore être organisé et avoir le sentiment que je suis proactif (oui oui, même si c’est juste de cocher « Fait! » à côté de « Écouter Netflix » dans mon agenda).

Pourtant, je suis aussi du genre à me plier en quatre pour créer du temps, en cas de besoin.

Tu as besoin de moi pour t’aider avec tes devoirs? Tu veux que je te remplace un chiffre à la job? Tu as besoin de te changer les idées pis de parler à quelqu’un? Tu as envie d’écouter un film? Tu penses que je suis LA personne pour t’aider dans ton déménagement – même si j’ai aucunement de capacités là-dedans? Tu veux que je m’occupe de ton chien?

Bin écoute… Je vais faire ma vaisselle en quatrième vitesse, je vais étudier pour mon examen de façon compressée, mon lavage peut attendre une journée de plus, mon souper peut toujours se cuisiner plus tard, etc. En bref, ma vie peut attendre quelques secondes de plus.

Je n’ai pas le temps, mais pour toi, je vais le prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre