Menu

F**k It – Do What You Love de John C. Parkin

Je n’ai pas honte de le dire, les livres de développement personnel en tout genre sont l’un de mes plaisirs coupables préférés. Parmi eux, j’ai particulièrement apprécié le style déjanté et cru du livre F**k It – Do What You Love de John C. Parkin. Non seulement il comprend des mantras qui débutent tous par « F**k it », mais il contient une foule de conseils pour nous permettre de trouver ce que nous aimons faire dans la vie et de vivre de ce que nous aimons. Bien que le livre semble s’adresser principalement aux aspirants entrepreneurs, plusieurs notions peuvent s’appliquer à tous, et ce, dans toutes les sphères de notre vie.

Envie d’en savoir plus? Voici deux exercices proposés par Parkin qui m’ont personnellement aidée à y voir plus clair alors que j’étais à la croisée des chemins professionnellement et personnellement. Le premier consiste à faire la liste des choses que tu aimes, celles que tu aimais auparavant, mais que tu n’apprécies plus maintenant, celles que tu aimerais faire dans un futur proche ou éloigné et celles que tu détestes. Simple non? Prête-toi au jeu en inscrivant tout ce qui te passe par la tête, du plus futile au plus important. La spontanéité est essentielle dans ce type d’introspection.

Voici quelques extraits de ma liste personnelle pour t’aider à te lancer.

Ce que j’aime :

  • Voyager
  • Le yoga
  • Découvrir de nouvelles adresses (cafés, restos, boutiques, etc.)
  • Sortir au théâtre ou au musée
  • Le plein air

Ce que j’aimais, mais que je n’aime plus maintenant :

  • Rentrer aux petites heures du matin
  • La télévision
  • Aller au gym
  • La viande
  • Me maquiller et me coiffer pendant une heure

Ce que j’aimerais faire dans un futur proche ou éloigné :

  • Écrire une nouvelle
  • M’inscrire à un atelier de création quelconque
  • Apprendre à utiliser les huiles essentielles
  • Aller prendre le thé avec ma grand-mère
  • Faire une retraite de yoga en Inde

Ce que je déteste :

  • Les conflits
  • Nettoyer la douche
  • Les olives
  • L’intolérance et la fermeture d’esprit
  • Les sports d’équipe

Regarde attentivement tes réponses. Certaines se répètent peut-être, se recoupent ou sont totalement en contraste. Elles sont à la fois le reflet de ton cheminement personnel, de l’évolution de tes valeurs, de tes intérêts et de tes besoins dans le temps. Elles peuvent s’avérer révélatrices des événements qui ont provoqué des changements de façon brusque ou insidieuse, volontaire ou non. Notre personnalité évolue avec le temps, les rencontres, les apprentissages, les réussites et les échecs.

Cet exercice peut aussi nous rappeler les choses qui sont importantes pour nous, mais auxquelles nous n’accordons plus suffisamment de temps et d’énergie. Et celles que nous n’osons pas entreprendre, paralysés par la peur, le manque de motivation, la mauvaise gestion de nos priorités ou par paresse tout simplement. En prendre conscience permet de rectifier le tir. Dans le même sens, on peut réaliser que notre quotidien ne nous ressemble plus ou, au contraire, que nous sommes enfin plus fidèles à nous-mêmes que par le passé.

Et comment peut-on faire plus de ce que nous aimons et moins de ce que nous détestons? Surtout, comment peut-on améliorer les choses que nous détestons, mais que nous ne pouvons changer? Pour ma part, j’ai écrit l’automne dernier « prendre le transport en commun ». Et bien, j’ai dernièrement publié un article sur le sujet puisque j’ai maintenant trouvé des solutions me permettant de ne plus laisser cette obligation quotidienne me pourrir la vie. Cela s’applique même aux choses plus graves, comme la maladie ou un deuil. Qu’est-ce qu’on peut faire pour que la situation soit moins pénible?

Parmi les nombreux exercices proposés par l’auteur, un autre m’a été particulièrement utile. C’est très simple : écris une lettre à la personne que tu étais il y a dix ans ou à un autre moment charnière de ta vie. Ce peut être à la fin de ton secondaire, au début de ta carrière, lorsque tu as perdu une personne chère… Écris tes regrets, donne-toi des conseils, mais surtout dis-toi d’oser, de vivre ta vie et rappelle-toi pourquoi tu dois garder espoir et comment des années plus tard tu seras toujours là, debout sur tes deux pieds.

Cet exercice te fera sans doute sentir comme si tu étais un vieux sage. L’idée est de prendre du recul sur sa vie et sur soi-même pour mieux choisir le chemin qu’on souhaite maintenant emprunter. Relis ensuite ta lettre chaque fois que tu en ressentiras le besoin.

À peine six mois plus tard, j’ai relu la mienne et c’est impressionnant comment les mots que j’avais écrits pour la fille que j’étais à 18 ans résonnaient particulièrement avec mon présent. Comme quoi on revit souvent les mêmes émotions, questionnements et craintes. Mettre nos apprentissages à l’écrit permet d’y revenir. Ainsi, il est plus facile de retenir les leçons que la vie nous amène lorsqu’une période difficile s’amorce, qu’on se trouve à la croisée des chemins ou qu’on souhaite tout simplement se recentrer.

Alors, F**k It – Do What You Love!

Photo de couverture : Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre