Menu

Veux-tu des enfants, toi?

Apparemment, je ne serai jamais aussi fertile que je le suis aujourd’hui.

23 ans, l’âge de la fertilité mesdemoiselles, messieurs.

Je pensais avoir le temps de me rendre là, d’être biologiquement prête à faire des enfants, je pensais avoir une marge de manœuvre. Je pensais avoir le temps de me faire croire que je suis encore jeune et donc pas encore rendue aux grandes décisions importantes à prendre comme de se choisir un partenaire, une carrière, un animal de compagnie, une ville où habiter, avant d’être confrontée à la question « veux-tu des enfants, toi?? ».

Eh bien, à toi qui me pose cette question particulièrement personnelle et discrète et intime à haute voix, sans te soucier des vagues qu’elle provoque dans mon ventre et de la peine, de la confusion qu’elle me plante au cœur, je répondrai :

« Je ne sais pas. »

(Pour ne pas te répondre: « Pardon? Oui, j’aime mon chum, non, n’on est pas ensemble depuis longtemps, non, je ne sais pas à quoi ressemblera notre avenir, je fais juste trouver ça beau de m’imaginer qu’on en partagera un oui; on est jeune, oui, nos corps sont faits pour, mais est-ce que je peux chérir le fait de me poser cette question-là toute seule, chérir le fait que cette question et sa réponse m’appartiennent et que si jamais je voulais des enfants et que c’était aussi clair et simple que ça pour moi, eh bien vous en seriez très clairement informé par l’enfant main dans la mienne, merci, merci, bonne journée à vous. »)

Je sais pas comment rassurer quelqu’un qui a peur du noir.

Je sais pas comment arrêter la faim dans le monde.

Je sais pas comment stopper des cauchemars.

Je sais pas comment convaincre qu’il n’existe pas de monstres sous le lit.

Je sais pas comment mettre une veilleuse sur les choses sombres.

Je sais pas comment aimer inconditionnellement.

Je sais pas comment ne pas faire d’erreur.

Je sais pas comment réussir, comment être une réussite.

Je sais pas comment être un exemple, comment donner l’exemple.

Je sais pas comment enseigner l’envie de rébellion, l’envie d’amour, l’envie d’ambition.

Je sais pas comment devenir une légende, comment raconter une histoire et faire rêver.

Je sais pas comment donner espoir.

Je sais pas comment être tendre, comment démontrer mon amour, comment donner de l’importance aux détails.

Je sais pas comment être mémorable.

Alors comment je pourrais l’enseigner?

Comment je pourrais faire avec un autre humain toutes ces choses?

Mais j’ai envie d’y croire. J’ai envie de croire en demain. De croire aux révolutions. De croire en l’avenir.

J’ai envie.

Mais est-ce que c’est pas plus grand que moi? Plus grand que nous? Que notre amour passionnel et enfantin et tannant et sucré?

Est-ce que de faire des enfants c’est une décision négligeable? Une décision égocentrique? Une décision d’amour propre?

Est-ce que de faire des enfants c’est pas la preuve ultime de notre confiance envers la race humaine, envers l’avenir? Parce qu’il faut pas faire des enfants pour soi. Pour se réconforter. Il faut en faire parce qu’on croit, qu’on a la foi, qu’on est persuadé qu’ils n’échapperont pas le monde qu’on leur met entre les mains. Mettre au monde.

J’ai peur de me tromper. Peur de ne pas être à la hauteur de cette mission.

Alors même si je t’aime mon amour, follement, et que j’imagine pas de lien plus puissant qui pourrait arriver à nous unir que celui-là, je sais pas si c’est la bonne raison pour faire des enfants, je sais pas si il y a des bonnes et des mauvaises raisons, je sais juste que je suis pas prête à me lancer, à me faire confiance, à ne pas savoir si je vais réussir mais d’essayer quand même.

Peut-être un jour, peut-être jamais, en attendant, essayons ensemble d’être les meilleurs exemples possible pour tous les plus jeunes que nous qui pourraient prendre exemple sur nous. C’est notre responsabilité.

T’inquiète-pas mon amour, on va aspirer à être la meilleure version de nous-même ensemble. Je t’aime mon amour, et j’aime ceux qui savent enseigner, ceux qui ont foi, peut-être un jour nous serons de ceux-là.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre