Menu

Petit guide de survie pour partir de chez tes parents

Cette période de l’année me rappelle qu’il y a déjà deux ans, mon copain et moi nous apprêtions à quitter nos nids familiaux respectifs pour emménager dans notre premier appartement. Alors, pour toi qui viens de signer ton premier bail, qui t’apprêtes à le faire ou qui recherches activement l’appartement de tes rêves, je t’ai dressé une petite liste de conseils qui, je l’espère, t’aideront dans cette belle étape de ta vie.

N’accepte pas tout ce qu’on voudra te donner

Beaucoup de gens ont l’image de l’étudiant vivant dans une pièce vide et humide éclairée par une unique ampoule d’où pend une chainette. Ne voulant pas te voir dans cet état, ces gens se sentiront dans l’urgence de t’offrir leurs artéfacts des années soixante-dix, dont la plupart diffuse un doux parfum de boule à mite. C’est vraiment gentil et plein de bonnes intentions. Vraiment. Mais tu ne veux pas que l’appart’ auquel tu rêves depuis des mois se change en une version visite libre d’une vente de garage post-décès-d’une-vielle-dame. Tu peux dire non, c’est ben correct. Pis c’est vrai que les gens sont super généreux et t’offriront de belles choses qui vont vraiment t’aider à t’installer. Ça, c’est l’fun!

N’écoute pas les mises en garde que tout le monde voudra te faire

Je suis presque certaine que chaque fois que tu évoques ton projet, il ne s’en passe pas une sans que quelqu’un se sente le devoir de te rappeler que la vie coûte cher. Tu n’y avais pas pensé, toi, que l’électricité, ce n’est pas gratuit! Une chance que tout le monde est là pour te rappeler que ça prend des sous pour vivre! Prends une grande inspiration pis rappelle-toi que, les parents (ou juste les gens d’au moins deux générations au-dessus de la tienne) veulent se sentir indispensables et continuer de t’apprendre la vie tant qu’ils seront là. Avoue que, toi aussi, quand tu croises un.e ado, ça t’arrive de vouloir lui poser la main sur l’épaule et de lui dire : « Si tu savais tout ce que tu ignores. » Bref. C’est clair que t’as pensé à tout, on fait juste penser à ça sans arrêt un an avant le déménagement!

Tu ne te nourriras pas que de ramens et de Kraft Diner

C’est peut-être à cause du même monde moralisateur, mais je t’avoue que j’avais quand même la crainte de manquer d’argent et de ne plus pouvoir manger mes quatre pommes par jour (ouin, une addiction de même). C’est sûr que ce n’est pas tout le monde qui a le même budget et les mêmes dépenses, mais, dans mon cas, avec ma job à temps partiel au salaire minimum, j’ai pu continuer de cuisiner tout ce qui me tentait et de voir les gros yeux de la caissière quand elle entre le code de mes pommes.

Ne te laisse pas atteindre par les pros de l’hypothèque

Ah! La rivalité location contre propriété! Tu vas en entendre des « Un loyer, c’est de l’argent pitché par les fenêtres! » La vérité, c’est qu’une maison, j’en aurais gagnée une pis je l’aurais moins aimée que mon appart’. Après avoir vécu des années dans une grande maison, le fait de te retrouver dans ton petit nid qui prend une heure à ramasser, c’est vraiment tout ce dont t’as besoin. Jusqu’à tout récemment, j’avais une job étudiante qui me prenait tout mon p’tit change pour m’y rendre – et qui ne m’en donnait pas vraiment plus d’ailleurs. Est-ce que c’est vraiment cet argent-là que tu veux piler pour quelque chose qui te reviendra dans quarante ans? Peut-être, pis c’est ben correct. Mais pour toi qui pars un appart’, je te comprends très bien de n’y voir que le fait de payer pour te combler de bonheur.

N’achète pas les plus petites choses

Erreur qu’on a faite dans nos dépenses post-déménagement. Après avoir vécues dans des familles de cinq personnes, on se disait que juste à deux on avait seulement besoin de petits formats. Nous voilà donc avec la mini-poubelle, le mini-bac de recyclage, une mini-commode, un séchoir à linge six morceaux (t’sais, quand ton chum a la collection complète des chandails de laine du H&M pis au moins trente-six chemises), bref mauvais calcul. Si tu ne veux pas te ramasser à devoir retourner au IKEA pis à sortir ta poubelle aux deux jours, ne te laisse pas séduire par les mini-choses. Ah pis by the way, la mini-peinte de lait, elle ne fait même pas deux bols de céréales.

Ton appart’, c’est le plus beau du monde

Je te jure que les premiers mois après mon déménagement, je me réveillais plus tôt pour l’apprécier. OK, j’ai l’air intense, mais pour moi ça ne se décrivait juste pas, le feeling d’avoir enfin ma place à moi, ma p’tite déco, mon chum, mon chat, du silence le matin pis personne pour me dire quand faire le ménage. Pis je sais que ton appartement aussi sera parfait, parce que ce sera chez toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de