Menu

N’oublie pas, t’es un super-héros

Y’a un an, j’allais pas bien pis je ne savais plus si j’allais bien aller un jour. Je ne croyais vraiment plus en moi ni en mes talents, ni en ma valeur, ni en rien.

Y’a un an, j’étais une fucking zéro à mes yeux. Je n’arrivais plus à voir à travers le brouillard pis j’me demandais ce qui allait ressortir de moi après cette ostie de tempête. Je savais que j’en ressortirais, j’arrivais juste pas à saisir comment.

Y’a un an, je suis partie en voyage toute seule pour démêler tout ça. Et je savais pas trop dans quoi je m’enlignais.

Y’a un an, quelqu’un de très important pour moi m’a fait un cadeau. Pas de billets d’avion, pas de villa dans les Bahamas, pas de billets pour le prochain spectacle de Bieber, pas de Pandora.

J’ai reçu une cape. Une cape de super-héro rose bonbon, avec mes initiales dessus en bleu sarcelle. J’avais 20 ans, à ce moment-là. C’était pas pour une initiation, pas pour Halloween, pas pour me faire une blague.

J’ai reçu une cape de super-héros, avec une phrase bien simple comme explication. Je t’offre cette cape parce que :  « J’veux jamais que t’oublies que t’es un super-héros durant qu’t’es là-bas. En fait, j’veux jamais que t’oublies que t’es un super-héros. »

Une cape rose bonbon avec mes initiales en bleu sarcelle. Une cape faite à la main par une personne qui m’aime, une personne qui a pris de son précieux temps pour que je n’oublie jamais que quelqu’un dans le monde pense que j’ai la force d’un super-héros.

On sous-estime souvent la valeur des petites attentions que les gens autour de nous nous portent. On accorde souvent par défaut davantage d’importance aux gros cadeaux, sur lesquels on peut facilement mettre des signes de dollars.

Et si le bonheur de recevoir se trouvait davantage dans la simplicité? Dans les mots, dans le temps, dans le vrai. Et si le bonheur de recevoir était plus profond que de recevoir quelque chose? Si c’était de recevoir une belle fleur ou une belle pensée juste au bon moment? En dehors des moments traditionnels, prévus. Et si recevoir devenait spontané? Et si les cadeaux que l’on donne voulaient réellement dire plus que « je suis un cadeau »? S’ils vous donnaient la force de continuer, et la confiance qu’il vous manque pour le faire?

art donner recevoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre